Les Pourquoi, France info

Les Pourquoi. Pourquoi ferre-t-on les chevaux ?

Pourquoi met-on des fers aux chevaux alors que dans la nature ils n'en ont pas ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Philippe VandelfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Des chevaux sur une terre desséchée près de Bastelicaccia (Corse-du-Sud), le 27 juin 2017.
Des chevaux sur une terre desséchée près de Bastelicaccia (Corse-du-Sud), le 27 juin 2017. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Vous allez me dire : des fers à cheval pour protéger les chevaux, parce que dans la nature, ils ne galopent pas sur le bitume ou les pavés. Les sols artificiels peuvent les blesser. Certes, mais pourquoi ferre-t-on les chevaux même quand il s’agit de les faire courir sur du sable ou de la terre (balades, manèges ou sauts d'obstacles) et même sur de l'herbe (courses hippiques, polo)?

On l’oublie mais le cheval n'a pas toujours été au service de l'homme

Avant d’aider aux travaux des champs, tirer des charrues ou des carrosses, porter des charges ou trimballer les guerriers, le cheval vivait en liberté dans la steppe. Il ne passait pas son temps à gambader mais se déplaçait dans le seul but de fuir les prédateurs, et trouver de nouveaux pâturages. Il faisait donc moins de trajets, et était infiniment moins sollicité qu’une bête sous domestication humaine. Jusqu’au XIXe siècle, quand le cheval était la principale force utilisée par les sociétés humaines, il parcourait en moyenne 30 Km par jour.


Dès lors, même si le cheval travaille sur un terrain meuble, ses sabots sont soumis à des contraintes plus importantes que dans les conditions naturelles : un cheval de compétition effectue plusieurs heures d’entraînement par jour (il est baladé le matin dans un marcheur automatique avant d’être monté au minimum une heure). Quant au sable des manèges, des parcours d'obstacles ou des hippodromes, même s'il s'agit d'un terrain meuble, il s’avère néfaste aux sabots des chevaux : abrasif, il agit comme une lime géante qui entame la protection naturelle du pied du cheval. 

Le sable attaque la protection naturelle du sabot du cheval

Voici pourquoi les chevaux sont ferrés. Le fer sous sa forme (cloué au sabot) a été inventé au IXe siècle. Auparavant, les Grecs entouraient les pieds de leurs chevaux de lanières cuir, pour protéger des abrasions mais cette méthode était peu efficace et a posé des problèmes d'ordre militaire : Cicéron raconte que vers 330 av. J.-C., les conquêtes militaires d’Alexandre le Grand ont dû être interrompues afin que la corne des sabots des chevaux de son armée puisse se reconstituer.  

Les hipposandales

A l'époque gallo-romaine sont apparues les hipposandales : sortes de sandales amovibles à semelle de fer, attachées par des lanières de cuir, et qui ont été récemment remises au goût du jour.
Trop chic la mode d’été ! 
 
Jusqu’à preuve du contraire. 

Des chevaux sur une terre desséchée près de Bastelicaccia (Corse-du-Sud), le 27 juin 2017.
Des chevaux sur une terre desséchée près de Bastelicaccia (Corse-du-Sud), le 27 juin 2017. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)