Cet article date de plus de dix ans.

Bernard Pivot : mon père, prisonnier de guerre

Chaque lundi, un invité sélectionne un événement d'actualité qui a changé son regard sur le monde. Bernard Pivot se rappelle le 5 mai 1945. Ce jour là, il fête ses dix ans et son père rentre à la maison, après cinq ans de captivité en Allemagne.
Article rédigé par Jean Leymarie
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 10 min
  (©)

C'est un événement vécu par des millions de Français, mais
qui est très personnel pour Bernard Pivot. Le 5 mai 1945, Bernard Pivot fête
ses dix ans et le retour de son père d'Allemagne. "Il était 11h,
quelqu'un est allé murmurer quelque chose à l'instituteur qui est venu vers moi
et m'a dit : Ton papa est rentré, il t'attend.
"

"Quand mon père est parti, j'avais cinq ans. Il avait
de très beaux cheveux ondulés et quand il 
est revenu il était chauve. Donc j'ai eu du mal a le reconnaître.
"

De manière surprenante, ce jour-là, Bernard Pivot a été marqué par sa mère. "Je ne l'ai
jamais vue aussi belle, aussi rayonnante que ce jour-là. Depuis cinq ans, elle
vivait sans voir son mari. Ce qui m'a frappé, c'est la beauté
extraordinaire de ma mère. La vedette de la journée c'était elle. J'ai
alors compris que la beauté des gens dépend souvent des évènements et des
circonstances.
"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.