Dessine-moi la Namibie avec la carnettiste Stéphanie Ledoux

écouter (5min)

La peintre-voyageuse est partie explorer pendant deux mois ce pays très désertique bordé par l’Afrique du Sud et l'océan Atlantique. Elle y a croqué certains habitants avec ses pinceaux.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Sept ans après un premier voyage, Stéphanie Ledoux est retournée en Namibie pour retrouver notamment les habitants de tribus Himba et San rencontrés alors. (ALEXANDRE SATTLER)

C'est l'espace, la recherche de liberté et d'intensité qui ont poussé Stéphanie Ledoux à retourner vivre en immersion dans ces terres sauvages.

"La Namibie a une faible densité de population, rappelle la baroudeuse. Avec Alexandre Sattler, mon ami photographe, on a fait un road-trip en suivant les pistes." Ils ont voyagé au fil de l’eau en se laissant porter par leurs envies… "Nous n'avions pas de plan précis, et ça ouvre toutes les possibilités !"

Face à un Kokerboom qui ressemble à un dragonnier de Socotra.  (ALEXANDRE_SATTLER)

Après plusieurs semaines de désert qui lui ont permis de faire le plein de nature, Stéphanie a retrouvé des villageois de tribus Himba, Damara et San rencontrés sept ans plus tôt. 

Selon Stéphanie Ledoux le dessin permet de tisser des liens plus facilement et d’aller plus en profondeur dans les échanges.  (ALEXANDRE_SATTLER)

Les portraits réalisés par Stéphanie Ledoux procurent de nombreuses émotions entre elle et les habitants des peuples San et Himba notamment. (ALEXANDRE_SATTLER)

Retrouvez les superbes peintures voyageuses de Stéphanie Ledoux dans son dernier ouvrage, Trait pour Trait, publié aux éditions Elytis. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.