VRAI OU FAUX. Élections européennes : Est-ce vrai de dire que Jordan Bardella "n'est jamais" au Parlement européen ?

Alors que la campagne pour les élections européennes est lancée, le président du groupe Renaissance à l'Assemblée nationale, Sylvain Maillard, assure que Jordan Bardella "n'est jamais" au Parlement européen. On ne peut pas dire ça, le candidat du Rassemblement national affiche un taux de présence de 94%, même s'il est moins actif que ses principaux concurrents.
Article rédigé par Lise Roos-Weil
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Jordan Bardella, président du  Rassemblement National (RN), lors d'une conférence de presse sur les élections européennes, à Paris le 29 février 2024. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Alors que la campagne pour les élections européennes est bel et bien lancée, les adversaires du Rassemblement national attaquent régulièrement la tête de liste du parti d'extrême droite, Jordan Bardella, sur son bilan au Parlement européen, et notamment sur sa présence à Strasbourg. "Il sert à quoi Jordan Bardella ? Il ne vote sur rien, à chaque fois qu'il y a un vote important, il n'est jamais là, il a tout le temps piscine, je me demande si c'est un député ou un maître nageur, il n'est jamais là !", ironise même Sylvain Maillard, président du groupe Renaissance à l'Assemblée nationale, vendredi 8 mars sur Europe 1. Vrai ou faux ?

Jordan Bardella affiche un taux de présence de 94%

C'est faux, on ne peut pas dire que Jordan Bardella n'est jamais au Parlement européen : son taux de présence, sur ces cinq dernières années, s'élève à 94%. Cela signifie que sur 94% des votes, en séances plénières, la tête de liste du RN était présente ou excusée, c'est-à-dire que son absence était justifiée. Ce résultat provient de la plateforme assisteu.eu, qui suit l'activité des eurodéputés, en temps réel.

À titre de comparaison, sur le mandat précédent, de 2014 à 2019, le taux de présence moyen des eurodéputés s'élevait à 89%. Mais si l'on compare à ses principaux concurrents pour les élections européennes du 9 juin prochain, Jordan Bardella est moins présent au Parlement européen. Valérie Hayer, tête de liste Renaissance, Manon Aubry, de la France insoumise ou encore le candidat socialiste et Place Publique, Raphaël Glucksmann, sont plus souvent à Strasbourg, avec un taux de présence entre 98 et 99%.

Seulement 21 amendements en cinq ans

L'activité d'un eurodéputé, néanmoins, ne se mesure pas seulement à son taux de présence, mais aussi au nombre d'amendements déposés, de rapports rédigés ou encore au nombre de questions posées à la Commission européenne. 

Concernant les amendements, un autre axe récurrent de critique de la part du camp présidentiel, Jordan Bardella en a déposé 21 au cours de son mandat (2019-2024), d'après un décompte réalisé par la plateforme assisteu.eu et arrêté en fin d'année 2023. A la même date, Manon Aubry en avait déposé 3460 et le candidat Les Republicains François-Xavier Bellamy 1200, par exemple. Sur ce point, Jordan Bardella est donc beaucoup moins actif que ses adversaires.

Par ailleurs, Jordan Bardella n'a été rapporteur d'aucun texte au cours de son mandat. Il a uniquement été rapporteur "fictif" d'un texte sur l'intelligence artificielle, c'est-à-dire qu'il était chargé par son groupe de trouver un compromis en négociant avec les autres groupes politiques. À titre de comparaison, la candidate écologiste Marie Toussaint a été rapporteuse de trois textes, et Manon Aubry de cinq textes. Au cours des séances de questions à la Commission européenne, le candidat du Rassemblement national s'est aussi montré moins actif, avec moins de questions posées au cours de son mandat, que ses principaux concurrents.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.