Cet article date de plus de quatre ans.

Le sens de l'info. Innocent

écouter (5min)

Le philosophe Michel Serres et Michel Polacco décryptent aujourd'hui le mot "innocent".

Article rédigé par
Michel Serres - franceinfo - Michel Polacco
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'innocence (photo d'illustration) (MAXPPP)

Chaque jour, on compte des victimes innocentes. Chaque jour des accusés se disent innocents.

Innocent : ce mot fait penser au nouveau-né, symbole classique de l’innocence. L’innocent, c’est celui qui n’a rien fait de mal. Ni dit, ni pensé.

"Mieux vaut sauver un coupable que condamner un innocent" écrit Voltaire dans Zadig ou la destinée

Mais il y a des sens secondaires, comme naïf, ou simplet. Menteur, comme l’innocent aux mains pleines ! L’innocence est une vertu qui s’accommode mal de la vie moderne, des affaires, des relations professionnelles.

Michel Serres parlent des porteurs sains de maladie. "Cette découverte m’inspire l’idée que nous sommes tous, en personne privée ou en groupe ou nation, des porteurs sains de violence, le pire des maux. Et q'une occasion, l’environnement, des rencontres, une circonstance, peuvent révéler ce fardeau caché pour qu’il explose soudain, alentour, dévastateur. Nous vivons innocents, mais nous pouvons nuire. Virtuellement, potentiellement…"

A lire aussi

La Dépêche : les découvertes qui sauvent des vies

Hérode et le massacre des Innocents

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.