Cet article date de plus de sept ans.

F.N., Royal Baby... Overdose !

écouter (5min)
Overdose est dans le dictionnaire français. Overdose ou saturation, les auditeurs de France Info se plaignent depuis quelques jours sur deux sujets. L’un plus léger, l’autre plus sérieux.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (Une anglaise qui fête le jubilé de diamant de la Reine, le 3 juin 2012 © Maxppp)

Les auditeurs sont saturés de FN.

"C’est reparti comme avant les élections "  dit Marie. "Allumez France Info à n’importe quelle heure, c’est le FN qui est la principale info" affirme Sylvie. "Vous nous avez manqué pendant la grève mais si c’est pour entendre du FN et encore du FN, salutations " dit Georges. "Les Le Pen toujours à la Une je trouve ça scandaleusement disproportionné " assène un autre Georges.

"Saturation donc et soupçons. Ras-le-bol d’entendre parler sans arrêt sur les médias et entre autres ceux du Service public de la famille Le Pen et du FN. Vous faites le lit des idées qu’ils prônent " considère Bernard.  Sylvie est sur la même ligne, "je veux vous faire part de mon indignation face à l’importance démesurée accordée à la famille Le Pen. Inter, et surtout Info participent très activement à la dédiabolisation de ce parti".

Le médiateur a d'ailleurs nuancé ces messages, qui contenaient nombreux adjectifs beaucoup plus brutaux que les textes que je viens de citer.  Anne-Marie qui nous demande de vérifier le temps de parole, ce qui me permet de rappeler que vérification il y a, à la seconde près.

Semaine après semaine, les stations de Radio France doivent fournir au CSA des tableaux qui doivent démontrer l’équilibre du temps de parole accordé aux différentes familles politiques.

Amazing ou incroyable !

L’autre sujet de saturation est donc moins sérieux, il est teinté de rose mais les termes sont presque aussi violents. Et oui, l’attente puis l’arrivée du Royal Baby tel que racontés sur les antennes de France Info, ont eu l’heur d’énerver de nombreux auditeurs.

"Pourriez-vous arrêter de nous bassiner avec ce bébé dont nous n’avons rien à faire". Et ce n’est pas le mot faire qui est écrit dans le message envoyé par François.  "Je trouve cela choquant " nous dit Pierre, "d’une part parce que nous sommes une république depuis 1789, d’autre part parce que la rubrique people n’a absolument pas sa place dans les journaux d’une chaîne de Service public" . Et Pierre signe  "un citoyen français ". Plus sérieux, Serge s’indigne d’entendre les journaux commencer par l’annonce d’un rejeton royal en Grande Bretagne aussitôt suivi d’un sujet banal, le Népal. Le carnet rose se termine avec le message tranchant de Bernard : "Arrêtez de nous bassiner avec la naissance de ce roitelet d’opérette. On leur a coupé la tête il me semble à une époque, ce n’est pas pour aujourd’hui les porter au pinacle. Cela dépendrait de moi, direct à l’échafaud : père, mère et marmot !"

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.