Le livre du jour, France info

"Homo eroticus. Des communions émotionnelles", de Michel Maffesoli

La multiplication des fêtes, le culte du plaisir, les rassemblements sportifs, musicaux, religieux ou politiques voire médiatiques, marquent une véritable rupture avec le passé. C'est ce qu'écrit le célèbre sociologue Michel Maffesoli dans son nouvel essai intitulé "Homo eroticus". Un retour des émotions qui décrypte avec brio nos sociétés.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)
Homo eroticus. Des communions émotionnelles , de Michel Maffesoli est publié aux éditions du CNRS (300 p., 20E) – Note : ***

Résumé : Alchimies festives, culte du plaisir, retour en puissance
des affects et des émotions : Eros triomphe, et nous enseigne que la profondeur
se cache toujours à la surface des choses, dans la banalité de notre quotidien.
Triomphe de la raison sensible sur le vieux rationalisme scientiste, du
vouloir-vivre collectif sur l'individu, de la joie dionysiaque sur les morales
arides qui stérilisent l'action. Triomphe des pulsions et de l'imaginaire sur
le progressisme empesé de nos élites et la pruderie de nos bien-pensants.

Attentif aux humeurs et aux enthousiasmes sécrétés par le
corps social, cernant au plus près les vibrations du monde, Michel Maffesoli
signe une oeuvre essentielle, aboutissement de trente ans de réflexion,
livre-manifeste qui chante l'éternelle jeunesse du monde et annonce une rupture
épistémologique destinée à renouveler en profondeur les conditions de la pensée
philosophique.

 

(©)