Le droit d'Info, France info

Peut-on donner ses congés à un collègue de travail ?

Depuis le 29 mai dernier et la publication du décret d’application, les fonctionnaires peuvent bénéficier comme leurs collègues du privé de la loi Mathys. Que dit-elle précisément ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Lydie et Christophe, les parents de Mathys dont l'histoire a inspiré la loi autorisant le don de RTT © MaxPPP)

 Mathys, c’est ce petit garçon de dix ans décédé d’un cancer en 2009, que son père a pu accompagner jusqu’au bout grâce à la générosité de ses collègues de bureau. Après avoir épuisé tous ses congés, Christophe, salarié chez Badoit, ne pouvait rester auprès de son fils. Ces confrères décident alors de lui faire don de leurs RTT: 170 jours au total pour qu’il puisse être à son chevet.

La loi oblige les salariés à conserver 24 jours de congés payés par an

Ce bel exemple de solidarité a inspiré la loi adoptée par le Sénat le 30 avril dernier. Désormais, tous les salariés du privé (et depuis deux semaines donc ceux aussi du public) peuvent donner une partie de leurs congés à un collègue de travail. Pour pouvoir en bénéficier le salarié doit avoir un enfant de moins de 20 ans gravement malade, c’est-à-dire souffrant d’une longue maladie, d’un handicap ou d’un accident qui nécessite qu’il soit entouré. Si cela est le cas, vous devez présenter un certificat médical à votre employeur, qui doit ensuite donner son accord pour vous permettre de rester avec lui.

Si au contraire vous voulez faire un don à un autre salarié de votre entreprise, sachez que tous les jours de repos sont concernés. RTT, jours de congés, ou encore jours de récupération… Toutefois dans le cas des congés payés, selon la loi, vous êtes obligés d’en conserver 24 par an. Le don est anonyme et sans contrepartie

(Lydie et Christophe, les parents de Mathys dont l'histoire a inspiré la loi autorisant le don de RTT © MaxPPP)