Le décryptage éco, France info

Le décryptage éco. Amazon continue de s'implanter en France, non sans controverses

Amazon, la plateforme de vente en ligne, va ouvrir cet été un huitième centre de distribution en France, à Metz, où elle va créer 1 000 emplois d’ici trois ans. Le décryptage de Fanny Guinochet.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Entrepot Amazon de Brétigny-sur-Orge (Essonne). Photo d\'illustration.
Entrepot Amazon de Brétigny-sur-Orge (Essonne). Photo d'illustration. (ARTHUR BLANC / FRANCE-BLEU LORRAINE NORD / RADIO FRANCE)

Le géant américain assure que ces postes seront tous en CDI, en contrat indéterminé, durable. Pour cet immense entrepôt de 50 000 m2 qu’Amazon va ouvrir au sud de Metz, dans une ancienne base aérienne, la firme a déjà lancé les recrutements : des techniciens, des manutentionnaires, des agents logistiques, mais aussi des cadres pour superviser. Au total  Amazon promet d’avoir 14 500 salariés en CDI d’ici la fin de l’année en France.

Mais cet argument sur l’emploi, que l’entreprise de Jeff Bezos met souvent en avant, est à prendre avec des pincettes, selon les syndicats. À cause des mauvaises conditions de travail, les salariés craquent, et abandonnent souvent leur job, il y a aussi une forte robotisation des centres. D’ailleurs, malgré les créations de postes qu’elle génère, chaque implantation Amazon suscite la controverse avec pétitions et mobilisations à la clef. En France, Amazon est loin d’être toujours bienvenue. 

À Rouen, Amazon fait face à de nombreuses oppositions. La marque veut, là aussi, ouvrir un nouveau giga centre de logistique dans une ancienne friche industrielle. Un entrepôt trois fois plus grand qu’à Metz, puisqu’il fera 160 000 m2. La préfecture a donné son feu vert mais des élus et collectifs de citoyens viennent de déposer un recours en justice contre le projet : avec une ouverture 24 h sur 24 , et la prévision des milliers de colis qui sortiraient chaque jour de cette usine, Ils craignent que les allers et retours incessants des camions menacent l’environnement. C’est aussi une concurrence déloyale pour le commerce local. Mais il en faut plus pour décourager Amazon. 

Avec la pandémie, Amazon enregistre des profits records

Les confinements ont dopé ses ventes et livraisons. Plus d’un Français sur trois est déjà client. Amazon a déjà capté plus de 20% du e-commerce français. 2020 avait déjà été une excellente année pour la multinationale, mais ces trois premiers mois, ses bénéfices ont triplé ! Entre janvier et mars 2021, Amazon a dépassé les 80 milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit une hausse de 44% par rapport à l’an dernier. Confirmation que c’est bien un des grands gagnants de la crise.

Entrepot Amazon de Brétigny-sur-Orge (Essonne). Photo d\'illustration.
Entrepot Amazon de Brétigny-sur-Orge (Essonne). Photo d'illustration. (ARTHUR BLANC / FRANCE-BLEU LORRAINE NORD / RADIO FRANCE)