INFO FRANCEINFO. Le groupe Casino présente la liste des magasins qu'il cèdera à Intermarché

Selon des informations franceinfo, le groupe va céder des sites situés dans le Nord, le Grand Est et le Grand Ouest. Un millier de salariés sont concernés.
Article rédigé par franceinfo, Fanny Guinochet
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Logo des supermarchés Casino, le 23 mai 2023. (JEAN-MARC LALLEMAND / MAXPPP)

Le groupe Casino, très endetté, va présenter ce lundi aux délégués du personnel, lors d'un comité central extraordinaire prévu en fin de matinée, la liste des supermarchés et hypermarchés qu'il va vendre à Intermarché, a appris franceinfo de source proche du dossier. 

Le distributeur va vendre une centaine de ses magasins, principalement dans le Nord, le Grand Est et le Grand Ouest. En revanche, il compte garder ses magasins historiques de la région Auvergne-Rhône-Alpes où le groupe a encore son siège à Saint-Etienne. Il va aussi conserver ceux de Provence-Alpes-Côte d'Azur et d’Île-de-France. 

>> REPORTAGE. À Saint-Etienne, berceau de Casino, les employés s’inquiètent pour leur avenir

Au total, plus de 1 000 salariés sont concernés par cette cession, ce qui représenterait jusqu’à 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires. Cette vente intervient alors que l'enseigne Casino est plombée par une dette colossale de plus de 6 milliards d’euros, consécutive à une mauvaise gestion et des rachats successifs. Le 26 mai, le distributeur avait officialisé son entrée dans une procédure de conciliation pour une période de quatre mois afin de renégocier son important endettement. Il avait également partagé sa volonté de céder une centaine de ses magasins au groupement Intermarché, mais cet accord de rapprochement ne règle pas le problème de sa dette.

Vers une alliance avec Auchan ?

La reprise de ces magasins va bien sûr réduire les pertes et apporter de l’argent frais, mais c’est loin d’être suffisant. Cette dette pourrait, en partie, être épongée par l’homme d’affaires tchèque, Daniel Kretinsky, qui a déjà 10 % du capital de Casino. Il a proposé de prendre plus de parts et d’avoir ainsi le contrôle du groupe.

Mais le trio composé de Xavier Niel (Free), le banquier d'affaires Matthieu Pigasse et le spécialiste de la distribution Moez-Alexandre Zouari, est aussi prêt à mettre au pot. Il a fait une offre de reprise. C’est en discussions. Auchan s’est aussi montré intéressé pour faire une alliance industrielle. Auchan cherche depuis longtemps à se rapprocher d’une autre enseigne de la distribution. Il y a quelques années, la firme nordiste avait essayé avec Système U, mais aussi Carrefour. Sans succès. 

Auchan, dont le modèle est basé sur des hypermarchés en perte de vitesse, s’intéresse surtout au réseau de proximité de Casino, c’est-à-dire aux magasins de Monoprix ou Franprix qui sont dans le groupe. Un mariage entre Auchan et Casino pourrait permettre de créer un groupe de 40 milliards d’euros de chiffre d’affaires et de détenir 15 % de parts de marchés. Reste que, pour l’heure, Casino n’a pas donné suite, car le groupe de Jean-Charles Naouri n'en voit pas l’intérêt. À moins qu’il ne cherche à faire monter les enchères. Dans ce dossier, tout semble encore ouvert.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.