Cet article date de plus d'un an.

franceinfo conso. Crèmes, sérums, ampoules : les soins anti-rides sont-ils réellement efficaces ?

écouter (5min)

"franceinfo conso" s'intéresse aux crèmes anti-rides pour les femmes, comme pour les hommes. Le magazine "60 Millions de consommateurs" a testé dix crèmes de jour anti-rides. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Soins du visage : les produits les plus chers ne sont pas forcément les plus efficaces. (Illustration) (FREDERIC CIROU / ALTOPRESS / MAXPPP)

Les soins anti-rides, crèmes, sérums, ampoules sont présents dans notre quotidien, mais sont-ils réellement efficaces ?  60 Millions de consommateurs a testé 10 produits. Sylvie Metzelard, rédactrice en chef du magazine décrypte les résultats de cette enquête.

franceinfo : Est-ce qu'elles fonctionnent ces crèmes ? Vous en avez testé 10. Comment avez-vous procédé pour cet essai ?

Sylvie Metzelard : Nous avons déjà acheté une dizaine de références différentes, représentatives de la famille des anti-rides ; donc aussi bien des marques de luxe que des marques vendues en supermarché, en boutiques spécialisées ou en parapharmacies. Chaque produit a été testé par un panel de femmes âgées de 40 à 70 ans, présentant des rides et des ridules, au niveau de la patte d’oie. Ceci, dans les conditions normales d’utilisation et durant 28 jours. À la fin de la cure, nous avons mesuré en laboratoire l’effet de ces crèmes sur les fameuses pattes d’oie.

C'étaient des tests à l’aveugle ?

Oui, tous les pots sont "anonymisés" et personne ne sait quelle crème est testée.

Avez-vous trouvé un produit miracle ?

Miracle, pas vraiment, nous avons effectivement pu constater un réel effet sur les rides avec deux produits, mais ce ne sont pas vraiment des produits vertueux par ailleurs. Un seul sort un peu du lot, c’est le Nocibé, dont on peut prouver l’efficacité sur la patte d’oie, qui est vendu à un prix raisonnable, et dont les utilisatrices ont aussi apprécié les qualités cosmétiques. Sa composition est acceptable, même si elle présente tout de même 41 ingrédients différents.

Les produits qui arrivent en tête de cet essai ne sont pas forcément les plus chers ? 

Ce qui est souvent le cas en cosmétique. En revanche, les produits haut de gamme sont souvent plébiscités par les testeuses en termes de confort, d’hydratation ou d’éclat. D’ailleurs, certaines femmes du panel ont jugé qu’il y avait un effet réel sur leurs rides alors que le laboratoire prouvait le contraire. Ce qui nous fait dire que les anti-rides, s’ils ne présentent pas une efficacité révolutionnaire, améliorent l’aspect et le confort de la peau.

Un mot quand même de la crème Cien, vendue chez Lidl 3 euros les 50 ml, elle surprend par son efficacité, mais elle est très mal notée puisque'elle a le plus mauvais Cosmeto’Score !

Oui, c’est une crème qui montre une nouvelle fois son efficacité. En revanche, elle aurait des progrès à faire pour sa composition qui comprend des allergènes, différentes substances irritantes et des substances pas fameuses non plus pour l’environnement.

Le bio est-il en vogue dans ce domaine des produits anti-rides ?

Oui. Comme dans un peu toutes les gammes de cosmétiques, il y a une réelle percée du bio. En termes d’efficacité, ils ne sont pas mieux, ni pire que les autres. En revanche, en termes de composition, ces produits sont plus recommandables.

Aujourd’hui, toutes les marques proposent une crème censée nous faire rajeunir de 10 ans. Pour convaincre elles s'appuient sur la science. Pour vendre, le discours scientifique serait porteur ?

Oui, chacun met en avant son "concentré de sciences", cela reste très porteur car c’est une caution ou une pseudo caution qui rassure.

Il y a des mots clés contre les rides : Q10, acide hyaluronique, collagène, rétinol. Est-ce que tout cela est bien réel, efficace et maîtrisé ?

Certains ingrédients sont brevetés pas d’autres avec des efficacités plus ou moins prouvées sur l’épiderme mais la diversité de ces actifs anti-âge permet surtout de proposer une gamme de soin très étendue qui permet de toucher tous les âges et tous les types de population.

Y a-t-il une différence entre les crèmes anti-rides et les produits anti-âge ? Ou est-ce uniquement du marketing ?

Les antirides doivent, comme leur nom l’indique, attaquer les rides, ces sillons plus ou moins profonds que certains ne peuvent plus supporter. Les anti-âges, eux, sont censés agir sur le relâchement cutané, la texture de la peau. Mais rares sont les consommateurs connaissant vraiment les différences.

De plus en plus de produits se positionnent entre la cosmétique et le thérapeutique. Est-ce qu’il faudrait un peu plus de réglementation dans ce domaine ?

Effectivement, c’est ce que l’on appelle maintenant les "cosméceutiques". Ce sont des produits qui se veulent plus concentrés, très technologiques et efficaces, à la frontière entre cosmétique et thérapeutique. C’est du marketing bien sûr et, oui, il serait bon que la réglementation bannisse ce genre de terme !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.