Le brief politique , France info

Le brief politique. De la friture entre les ministres de l’Ecologie et de l’Agriculture

L’absence de Nicolas Hulot à la clôture des états généraux de l'alimentation jeudi à Paris a été remarquée, particulièrement par Stéphane Travers, le ministre de l’Agriculture.

Le ministre de l\'Agriculture, Stéphane Travert (à gauche) et celui de l\'Ecologie, Nicolas Hulot (à droite) dans la cour du palais de l\'Elysée le 28 juin 2017.
Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert (à gauche) et celui de l'Ecologie, Nicolas Hulot (à droite) dans la cour du palais de l'Elysée le 28 juin 2017. (PATRICK KOVARIK / AFP)

Sur la ligne gouvernementale, on percevait jeudi comme de la friture. Et pour cause : l’absence de Nicolas Hulot à la clôture des états généraux de l'alimentation à Paris a été remarquée, particulièrement par Stéphane Travers, le ministre de l’Agriculture. Si cette absence était une manière pour Nicolas Hulot de montrer son désaccord avec certaines décisions, il s’agit là d’une fâcherie supplémentaire entre les deux ministres. Voire une vacherie…

La note du brief

La note du jour est un 20/20 en excès de confiance (ou péché d'orgueil, c'est selon) pour la secrétaire d'Etat à l'Egalité homme-femme, Marlène Schiappa. Cette dernière était l’invitée de l'émission Question d'info sur LCP, avec Le Monde/AFP/franceinfo. Un conseiller à l’Elysée, cité dans le Monde, affirmait "Tous les dossiers chauds qui devaient nous exploser à la figure sont passés sans problème. On peut le dire : on est très bons !" Et Marlène Schiappa, invitée à réagir, de se fendre, tout sourire, d’un franc "C’est vrai !" La confiance en soi fait le sot, la foi en soi fait le grand homme, disait Victor Hugo... Un peu de modestie ne fait pas de mal, sauf que la modestie est la vertu des tièdes, disait Sartre. À quel saint se vouer ?

Le ministre de l\'Agriculture, Stéphane Travert (à gauche) et celui de l\'Ecologie, Nicolas Hulot (à droite) dans la cour du palais de l\'Elysée le 28 juin 2017.
Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert (à gauche) et celui de l'Ecologie, Nicolas Hulot (à droite) dans la cour du palais de l'Elysée le 28 juin 2017. (PATRICK KOVARIK / AFP)