Cet article date de plus de cinq ans.

Le brief politique. Edouard Philippe, en campagne pour la candidate LREM du Val d'Oise, raille son ancienne famille politique

écouter (3min)

En meeting jeudi soir à Pontoise, dans le Val d'Oise, pour soutenir la candidate LREM de la legislative partielle, Edouard Philippe s'est moqué de la venue la veille de Laurent Wauquiez en compagnie de Valérie Pécresse.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Edouard Philippe, à la sortie du conseil des ministres à l'Elysée à Paris, le 24 janvier 2018. (MAXPPP)

Edouard Philippe était en campagne jeudi soir. Le Premier ministre était précisément dans le Val d'Oise à Pontoise pour soutenir, avec Christophe Castaner, la candidate de La République en Marche, Isabelle Muller-Quoy, en ballotage favorable avant le deuxième tour dimanche 4 février de cette législative partielle.

Devant près de 300 personnes, Edouard Philippe a raillé la venue la veille de Laurent Wauquiez et de Valérie Pecresse, aux côtés de leur candidat Antoine Savignat. "D’une certaine façon, Isabelle, tu as réussi à réconcilier Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez, a lancé Edouard Philippe. Et il faut reconnaître que ce n’est pas rien car la dernière fois que je les avais vus ensemble à la télé, il m’avait semblé que les relations étaient plus compliquées. J’ai dû me tromper et je ne doute pas, mesdames et messieurs, pas une seconde, que le bonheur et l’enthousiasme qu’ils affichaient était sincère et durable", a-t-il ajouté..  

Pas de visite et pas de soutien en revanche à Belfort, où cette fois, c'est le candidat de la droite Ian Boucard qui est arrivé largement en tête à l'issue du premier tour face au candidat de la majorité Christophe Grudler.      

La note du brief 

C'est la mauvaise note attribuée par Jean-Luc Mélenchon au député marcheur de la Loire Julien Borowitch, venu faire la leçon jeudi à la tribune de l'Assemblée aux Insoumis. Ces derniers étaient venus faire des propositions de loi à l'occasion de leur niche parlementaire. Elles ont toutes été rejetées notamment celle sur le burn-out professionnel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.