L’enseigne La Foir’Fouille reprend des couleurs et va s’étendre en France

écouter (3min)

Après deux années difficiles à cause de la pandémie, le distributeur d’équipement à petits prix pour la maison tire aujourd’hui les bénéfices d’une stratégie d’adaptation entamée depuis plusieurs années.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un magasin La Foir'Fouille à Saint Maur (Indre). (MANON KLEIN / RADIO FRANCE)

La Foir’Fouille fait partie de ces réseaux de distribution d’articles avec remises, très prisés par les consommateurs en période de tension sur le pouvoir d’achat. La concurrence est vive. La Foir’Fouille est numéro deux du marché dans l’hexagone derrière Gifi. Il y a aussi Action ou Stokomani. Le chiffre d’affaires de la Foir’Fouille s'élève à  760 millions d’euros l'an dernier, en hausse par rapport à 2020 et 2019. Signe que la mue porte ses fruits.

Car quand la concurrence est forte, il faut se différencier au maximum avec d’autres idées, d’autres concepts, que ses adversaires. Le premier axe développé depuis quatre ans par le directeur général arrivé en 2018 a été de se démarquer de l’image de destockeur – revendeur d’articles issus de magasins fermés, de faillites, de sinistres ou de différents litiges.

Le groupe envisage de s’étendre

Tout en restant sur le créneau de la décoration, il a créé une offre complémentaire de produits permanents d’équipements de la maison comme les salles de bain, par exemple. Il a développé une douzaine de marques identifiée Foir’Fouille avec un stylisme propre à l’enseigne et fabriquées à moitié en France et en Europe pour contourner le "fabriqué en Chine". La recette fonctionne.

La Foir’Fouille annonce ainsi la naissance d’une trentaine de magasins nouvelle génération d’ici la fin de l’année. Le patron Geoffroy Lavielle explique au quotidien Les Echos qu’il y a la place pour 400 magasins dans l’hexagone, contre 270 aujourd’hui, avec des surfaces moyennes passant de 1 700 à 3 000 m2, et la volonté d’ouvrir des magasins en centre-ville. La Foir’Fouille est aujourd’hui détenue à 50% par son président, Ivan Rapoport, l’autre moitié par le management, les banques CIC, Société Générale et Crédit Agricole.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.