Cet article date de plus de huit ans.

Gérard Collomb et les "turpitudes" de DSK, un "vrai naufrage"

Invité de France Info, le sénateur-maire de Lyon a réagi aussi bien à la crise au sein du PS qu'au procès du Carlton. Il a regretté que DSK, qui avait "cette stature", "s'abandonne à de telles turpitudes..."
Article rédigé par Jean-François Achilli
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

 "Ce qui me choque, je suis profondément meurtri par ce qui s'est passé, c'est que quelqu'un qui avait la stature de Dominique Strauss-Kahn ait ce type de comportement. On ne peut pas à la fois vouloir gouverner la France et je crois qu'il l'aurait fait avec talent. Et en même temps s'abandonner à de telles turpitudes " a affirmé Gérard Collomb qui soutenait le patron du FMI pour la présidentielle de 2012. "C'est dommage pour lui, pour le pays, pour les gens qui l'attendaient, qui pensaient qu'il avait une vraie vision de la façon dont il fallait que le pays prenne place dans le monde. C'est un vrai naufrage".

"Si on continue ces petits jeux, c'est Marine Le Pen qui sortira du lot"

 Le sénateur-maire de Lyon est aussi très critique sur l'attitude des frondeurs mais aussi sur l'opposition. "Nous sommes dans un pays où il y a un chômage de masse, où nous venons de vivre les évènements tragiques que nous avons connus en janvier, on aurait pu penser que les femmes et les hommes politiques de ce pays aborderaient cet instant avec un peu de gravité. Et on s'aperçoit qu'au-delà des problèmes de fond, c'est la tactique qui leur importe ". Et pour lui, "si on continue ces petits jeux, c'est Marine Le Pen qui sortira du lot."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.