L'invité éco, France info

"Face aux agences immobilières, on relance la bataille", lance la présidente de Pap.fr

Pour répondre à la concurrence, le site de petites annonces immobilières lance une nouvelle offre.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
 Corinne Jolly, présidente de Pap.fr, invitée de franceinfo jeudi 17 janvier 2019.
 Corinne Jolly, présidente de Pap.fr, invitée de franceinfo jeudi 17 janvier 2019. (FRANCEINFO)

Face à la concurrence, Pap.fr (De particulier à particulier) fait peau neuve. Le site d’annonces immobilières lance une nouvelle offre, avec de nouveaux services pour assister les vendeurs. Il propose aussi une visite virtuelle des logements mis en vente. Le but est clair : concurrencer les agences immobilières. "On fait ça pour en moyenne 17 fois moins cher qu’une agence immobilière", avec un ensemble de services à 690 euros, selon Corinne Jolly, la présidente de Pap.fr.

Veut-elle la disparition des agences ? "Oui !", répond-t-elle : "Au prix auquel elles sont aujourd’hui, oui… Le service proposé par les agences peut être fourni pour moins cher. Savez-vous combien elles ont touché en 2018 ? 6,2 milliards d’euros. Avec notre formule, on remet dans la poche des particuliers 5,8 milliards d’euros."  

Leboncoin et d’autres sites internet sont devenus des concurrents importants. Mais Corinne Jolly refuse de les voir comme tels : "Ce n’est pas un bon support pour mettre en valeur son logement (…) Leboncoin se positionne sur le bon plan, pas sur la qualité".  

Les prix continuent d'augmenter  

En ce début 2019, le marché immobilier reste orienté à la hausse : "Les prix continuent à augmenter (…) Il y a toujours autant d’acquéreurs", selon Corinne Jolly. La présidente de Pap.fr estime que l’an dernier, les prix ont augmenté en moyenne de 3%.  

Pour les acquéreurs, la situation reste difficile, bien que les taux d’intérêt restent bas : "Ils ont des capacités de financement qui commencent à plafonner. Donc on pense que les acquéreurs vont faire pression sur les prix. Maintenant, qu’il y ait beaucoup de ventes ou non, ça dépend de la capacité des vendeurs à baisser leurs prix".

 Corinne Jolly, présidente de Pap.fr, invitée de franceinfo jeudi 17 janvier 2019.
 Corinne Jolly, présidente de Pap.fr, invitée de franceinfo jeudi 17 janvier 2019. (FRANCEINFO)