L'expérience Vendée Globe, France info

L'expérience Vendée Globe : Jour 60 (Mois 2)

Seize micros embarqués à bord de "LinkedOut", le bateau de Thomas Ruyant. Une installation de l'artiste Molécule qui offre une première mondiale : raconter le tour du monde à voile par l'audio. À vivre tous les jours de la course sur franceinfo.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Linkedout dans l\'Atlantique
Linkedout dans l'Atlantique (Pierre Bouras / TR Racing)

Latitude 36°30' sud, au large de Mar del Plata en Argentine. La température de l'air est de 19 degrés, autant dans l'eau, le mercure remonte dans la progression vers les alizés. Un vent de secteur nord-nord-ouest à 17 noeuds et des creux de trois mètres dans la mer.

60 jours sans voir la terre. Pull rayé, mal rasé, il n’est pas fini le Vendée. Et le record d’Armel Le Cléac’h établi sur la dernière édition 74 jours, 3 heures, 35 minutes et 46 secondes ne sera pas battu. Dans 14 jours, aucun bateau engagé aujourd’hui n’aura le chenal des Sables d'Olonne sur la ligne d’horizon. Mais qu’importe, c’est aussi la météo qui conditionne les records, et cette année, elle n’a épargné aucun skipper. Il ne s’agit pas d’arriver sous la barre des 74 jours mais d’arriver tout court et à la meilleure place possible.

"C'est le principe d’une course, il faut arriver avant les autres", précise Thomas dans un sourire fatigué ce matin. Dans le carnet de bord sonore du jour, on entend le skipper engagé dans les manœuvres. Les efforts à fournir sont encore considérables. Depuis hier, Thomas Ruyant partage la deuxième place avec Charlie Dalin. Quelques milles d’écart et la même trajectoire. Devenus chasseurs du leader. Yannick Bestaven navigue aujourd’hui dans la moiteur et les petits airs. "C'était prévu, mon avance risque de fondre, je regarde derrière mes camarades de jeu", expliquait Yannick, qui avance à quatre noeuds de moyenne ce matin.

Les écarts vont se resserrer

Aujourd’hui et tout ce week-end, l’attention du leader va se focaliser sur un flux de sud-ouest pour reprendre de la vitesse le long des côtes brésilienne. Mais pour atteindre son objectif il devra sortir des zones de vent faible et la tâche n’est pas si simple.  L’écart avec les deux poursuivants va-t-il fondre ? 

À bord de LinkedOut, le moral est bon. Inéluctablement, les écarts vont se resserrer avec le premier, mais derrière Damien Seguin et Louis Burton ne sont pas loin non plus. Et si un groupe de tête se forme à quelques milles de distance les uns les autres après deux mois de course, la configuration sera inédite et donc historique. En dépit de toutes les difficultés croisés et d'autres ne sont évidemment pas à exclure, LinkedOut est toujours un prétendant à la victoire finale.

Et ce matin, les Corsaires Dunkerquois ont fait de Thomas Ruyant "Corsaire d'Honneur" sur le port de Dunkerque. "Tous les Dunkerquois sont avec Thomas".

L'Expérience Vendée Globe

Voix et Son : Molécule

Mixage : Etienne Colin @Radio France

Rédaction en Chef : Eric Valmir

Linkedout dans l\'Atlantique
Linkedout dans l'Atlantique (Pierre Bouras / TR Racing)