Nigéria : pour sensibiliser à la production croissante de déchets, un défilé de mode en matières recyclées

écouter (3min)
Chinedu Mogbo est le fondateur de l'ONG environnementale GreenFingers et ce sont les enfants des classes vertes qu’il organise qui ont défilé avec des pièces faites de déchets récupérés dans les décharges de la capitale, Lagos.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Défilé de mode à partir de déchets sur le compte TikTok de Chinedu Mogbo. (CAPTURE D'ÉCRAN)

C’est un défilé unique en son genre. Toutes les créations que Chinedu Mogbo a présentées à Lagos, au Nigéria, samedi 19 et dimanche 20 novembre, ont été fabriquées à partir de matériaux jetés, trouvés dans des décharges et récupérés, revisités, transformés en pièces de haute couture. Chinedu Mogbo n’est pas styliste, il est le fondateur de l’ONG Greenfingers, une organisation de protection de l’environnement et de la biodiversité, et depuis plusieurs années il organise avec les élèves de ses classes vertes ce défilé annuel où chaque jeune porte un vêtement fabriqué avec des papiers, cartons, fragments de sacs, cabas en plastique, textile divers et ornés de bouchons colorés ou de pailles.

@greenfingerswi The RUNWAY!!! More to come ….. #wildlife #notoplastic #raisingawareness ♬ Electricity (Mixed) - Pheelz & Davido

Le résultat est impressionnant. Tellement impressionnant qu’on retrouve les vidéos du défilé partout, du Washington Post à la BBC, en passant par des sites d’infos néo-zélandais, mexicain, ghanéen... Une petite victoire pour celui qui pense qu’on ne peut sensibiliser aux conséquences de nos modes de vies qu’en étant créatif, inventif, audacieux. "Le but, explique Chinedu Mogbo à franceinfo, c’est de sensibiliser positivement aux questions de la pollution plastique, de la pollution en général, et de tous ce qui dans nos pratiques affecte la faune, la nature, la biodiversité en général."

Il a créé son ONG en 2012 parce qu’il était révolté de voir l’absence totale de protection de la faune sauvage dans son pays, de voir le braconnage augmenter, les bêtes finir mutilées pour être vendues comme viande de brousse sur les marchés. Il a donc investi une petite parcelle au cœur de la capitale nigériane, pour y recueillir des animaux blessés, en faire un refuge, refuge qui est devenu un lieu pédagogique où il accueille des classes d’écoliers, de collégiens, qui au fil des ans se sont appropriés la mission, ont organisé eux-mêmes des ramassages de déchets, des marches contre la pollution, et donc ce défilé.

@greenfingerswi So, the word is TRASHION!! The Greenfingers Day featured its unique Trashion Show and here are some of the models ….. get ready as some more are just coming right up #wildlife #animals #notoplastic #trashionshow ♬ Made You Look - Meghan Trainor

"En fait, explique Chinedu Mogbo, ces jeunes défendent leur intérêt, leur droit à un monde vivable, il ne s’agit pas juste de constater les dégâts au présent mais de préparer l’avenir, celui dans lequel eux vont vivre quand nous aurons disparu." À la fin, le message du défilé, c'est qu'il faut recycler, il faut réutiliser, et il faut surtout réduire notre consommation, notre empreinte humaine. Au Nigéria comme partout.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.