Cet article date de plus de dix ans.

Les citadines prennent des couleurs

Vous l'avez remarqué, depuis quelques temps, nos rues sont moins grises. Les voitures qui y circulent se colorent petit à petit, et même se bi-colorent, en même temps qu'elles se féminisent.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Franceinfo (Franceinfo)

Une capote rouge sur une Fiat 500 bleue marine, un toit blanc sur une mini rouge, un toit noir sur une Lancia crème et récemment un cross over de ville bicolore avec le Captur de Renault. C'est fashion et Opel, qui jusqu'ici n'était pas un exemple de fantaisie s'y met aussi avec l'Adam.

Mais avant, question
fondamentale : doit-on dire Adam ou "Adamm"? Car le patronyme de la nouvelle
citadine, c'etait le prénom du fondateur allemand de la marque à
l'éclair : Adamm Opel. Germaniquement parlant on doit donc dire Opel Adamm.
Mais, en Français, on ne parle pas d'Adamm et Eve. Donc les clients diront Adam
et ils auront raison.

Cette question résolue, voyons là en détail cette petite
Opel bien plus colorée et dévergondée que ses sœurs de la marque.
Extérieurement, l'Adam est bicolore. Avec un rappel de la teinte de carrosserie
au tableau de bord comme sur la Fiat 500 ou la Clio. A moins qu'on n'opte pour
un motif plus déco.

C'est une trois portes, donc ce n'est pas plus aisé de se
glisser au places arrières que dans une Fiat 500 et il n'y a pas davantage
d'espace pour les jambes, sinon pour des enfants.

Entendons-nous bien : l'Opel Adam est destinée aux "Eves"
conductrices
, mais plutot comme un objet de mode que comme un monospace. Avec
des gadgets un peu too much comme ce ciel de toit, c'est le cas de le dire,
étoilé de 64 leds. Ca ne sert à rien, ça condamne même un toit en verre. Et
alors ?

Donc les raisonnements sur le côté pratique, le tout petit
coffre, la motricité en virage ou les reprises pour doubler sont secondaires et
même un peu machos. Cela ne veut pas dire qu'on ne peut pas envisager un voyage
un peu long avec l'Opel Adam. Parfait pour une petite famille sans trop de
bagages
. L'ambiance à bord est reposante et le confort correct même si les
suspensions font le contraire de ce qu'on attend d'elles. Dures et sautillantes
à basse vitesse, mollassonnes sur route et autoroute..

3,70 m
de long, c'est la taille de la mini, mais avec son toit  comme suspendu, l'Adam ne veut rappeler aucun
modèle ancien. Elle se gare facile en ville. Sa direction est lègère. Pas de
diesel disponible, tant mieux pour les citadins
. Avec le classique 4 cylindres
essence de 87 chevaux et 119 g
de Co2, l'Opel échappe au malus, mais il faut compter près de 8 litres au 100, même avec le Start
and stop.

Que vous soyez homme ou femme, si vous voulez brosser une
Adam de couleur, vous pouvez le faire sur le site internet, il y a des
centaines de combinaisons. De plus les concepteurs ont bien compris que le
multimédia était désormais indispensable à bord
. Le système est simple et
efficace avec un grand écran au centre de la planche de bord, d'où l'on peut
recevoir la navigation de son téléphone portable

Attention, quand même, à ne pas se laisser griser par les
gadgets, sinon, les prix s'envolent au fil du catalogue. De 12.000 à 16.000 €, sur
le papier, on grimpe aisément à 20.000 €
. Vous me direz, c'est le prix du
charme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.