Cet article date de plus de huit ans.

L'agastache dorée et la chlorose des rosiers

Avec notre maître jardinier Claude Bureaux, ce matin, on parle de la chlorose des rosiers et de l'agastache dorée, une jolie plante vivace.
Article rédigé par Claude Bureaux
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
  (© SFHF)

 Clémentine à Puteaux dans les Hauts de Seine a récemment acheté une belle potée d’agastache dorée, elle me demande si cette plante peut résister sur son balcon au 4e étage et si elle doit la rentrer l’hiver.

Clémentine, l’agastache dorée est une très belle plante au feuillage argenté, à odeur de menthe et aux fleurs coloris abricot. Malheureusement, cette plante vivace est souvent peu rustique sous le climat d’Ile de France.

Les jardiniers la cultivent comme plante annuelle, car elle pousse rapidement. Son parfum et son élégante floraison font apprécier cette plante mellifère en pot, en jardinière, ou comme plante à massif.

Pour la plantation en pot, drainez bien le fond et dès que la terre sèche en surface, arrosez. Après la Toussaint, pensez à protéger le pied de la plante par un voile d’hivernage mais ne la rentrez pas dans la maison. Le chauffage et le manque de luminosité lui seraient fatals.

En saison et lors de l’hivernage, ôtez les fleurs fanées, sachez que cette plante en sol léger et bien drainé peut supporter au jardin, des hivers à -5° / -10°.

En pot, en jardinière, sur un balcon, elle risque cependant de ne pas passer l’hiver si elle n’est pas bien protégée du froid, du vent et de l’humidité stagnante.

 

Henriette à Puiseux-Pontoise dans le Val d’Oise m’écrit : "les feuilles de mes rosiers sont toutes jaunes-citron mais les nervures restent vertes. Pourquoi ? Que faire pour faire reverdir mes rosiers ?"

  (© SNHF)

Henriette, le limbe des feuilles des rosiers devient jaune à cause de la chlorose. Votre sol doit être trop calcaire. On peut lutter contre cette maladie de carence avec des anti-chloroses du commerce, riches en magnésium et en fer. Leur action préventive et curative est reconnue et leur action revitalisante est possible toute l’année.

Des biostimulants sont également commercialisés contre la chlorose ferrique. Les engrais enrichis en manganèse ont également un effet reverdissant. Le potassium présent dans ceux-ci aide la plante à assimiler le fer. L’extrait fermenté d’orties ou purin d’orties dilué, en arrosage au pied des rosiers ou en pulvérisation foliaire peut aussi avoir un effet reverdissant.

A l’automne et au printemps, utilisez des engrais recommandés en jardinage biologique à base de corne, de sang séché, de poudre d’os et de guano. Cela rendra le feuillage vert brillant et favorisera les défenses naturelles des rosiers.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.