Jardin, France info

Jardin. Des plantes qui résistent à la sécheresse et au froid

Vergerette et férule sont capables de supporter à la fois - 15°C et de très grosses chaleurs. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La vergerette (Erigeron karvinskianus) forme de magnifiques tapis de pâquerettes pendant six mois. 
La vergerette (Erigeron karvinskianus) forme de magnifiques tapis de pâquerettes pendant six mois.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Il existe des plantes vivaces qui supportent à la fois les grands froids et les épisodes de sécheresse. Et quand ces végétaux sont également adaptés aux jardiniers flemmards ou distraits, ils deviennent encore plus intéressants.

Didier et Tamara cultivent leurs plantes dans les Monts du Beaujolais.
Didier et Tamara cultivent leurs plantes dans les Monts du Beaujolais. (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Marche ou crève ! 

Didier Thillaye du Boullay et sa compagne Tamara produisent de telles plantes dans leur pépinière du Lac des Sapins dans les Monts du Beaujolais, à 700 m d’altitude. Le climat y est continental, c’est à dire froid l’hiver, chaud et sec l’été.

Les plantes sont élevées à la dure : "On n'est pas plus malin que les autres pour monter une gamme de plantes ! On a simplement adapté notre production au climat qu'on a sur place pour obtenir de bonne plantes de climat sec et rude.

Notre premier critère de sélection, c'est la résistance des plantes à -15°C minimum. Toutes nos plantes sont cultivées en extérieur, en hiver y compris. Donc pas de cadeau pour elles. C'est à nous à les bichonner pour qu'elles puissent rentrer tranquillement en hibernation. Chez nous, c'est "Marche ou crève !"

Un faux air de fenouil

Parmi toutes les plantes cultivées par Tamara et Didier, il y a la férule commune (Ferula communis) qui pousse dans le sud de la France jusqu’en zone de moyenne altitude. Ils ont l’habitude de dire que cette plante est "parfaite pour les jardiniers les plus nuls".

Le feuillage de cette férule commune ressemble à celui vaporeux du fenouil ornemental. Elle disparaît l’hiver, repointe le bout de ses feuilles début mars avant de prendre de l'ampleur : "Dès le 15 mai, on a une plante qui va faire 2,50 m sur une toute petite envergure. Elle prend donc peu de place en largeur et donne une ampleur et une attitude peu commune à un massif. On peut mettre vraiment entre toutes les mains et dans tous les jardins. Et sa floraison est magnifique, façon "spoutniks" jaune fluo au bout de chaque tige."

La vergerette (Erigeron karvinskianus) forme de sublimes tapis pendant des mois, et résiste à la sécheresse.  
La vergerette (Erigeron karvinskianus) forme de sublimes tapis pendant des mois, et résiste à la sécheresse.   (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Tapis fleuri de mars de novembre

Autre plante intéressante : la vergerette. Le nom français est plus simple à retenir que le nom latin : Erigeron karvinskianus. Un seul pied de cette plante rase-moquette produit en continu des centaines de petites pâquerettes de mars à novembre.

La vergerette s’adapte partout tant qu’elle a les pieds au sec et la tête au soleil : "C'est une plante d'une facilité incroyable. Elle s'installe absolument partout, tant qu'elle a bien chaud, et les pieds au sec. Elle parvient même à pousser dans des murs et fleurit en permanence de mars à novembre. La fleur ressemble à une paquerette avec différents tons de rose sur la même plante. Le feuillage est très fin. Elle ne fait pas plus de 30 cm de haut, et elle peut arriver à faire 40 à 50 cm de large pour chaque godet planté.

Elle se ressème sans jamais être tout à fait envahissante. Dernier intérêt, c'est une plante allopathique. Cela signifie qu'elle élimine ses concurrentes, les adventices. Donc, zéro nettoyage à prévoir. Une plante parfaite pour les jardiniers nuls et fainéants !" 

Pour découvrir d’autres plantes résistantes à presque tout, rendez-vous sur le site pepinieredulacdessapins.com

La vergerette (Erigeron karvinskianus) forme de magnifiques tapis de pâquerettes pendant six mois. 
La vergerette (Erigeron karvinskianus) forme de magnifiques tapis de pâquerettes pendant six mois.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)