Jardin, France info

Jardin. Conserver un compost sain

Claude Bureaux, le maître jardinier de France Info nous donne ses recettes pour que le compost ne propage pas les maladies au jardin.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un engrais qui ne diffusera pas de maladies au jardin, grâce à un compostage dans les règles de l\'art.
Un engrais qui ne diffusera pas de maladies au jardin, grâce à un compostage dans les règles de l'art. (FRANCESCA YORKE / PHOTOLIBRARY RM / GETTY IMAGES)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Victorine, à Vaujours en Seine Saint-Denis m'écrit : "Dans vos chroniques, vous nous conseillez de ne pas introduire de plantes malades au tas de compost, mais il n'est pas toujours évident, voire impossible, d'identifier et de trier les déchets végétaux".

Maîtriser son compostage

 Victorine, un compostage bien maîtrisé peut limiter une éventuelle propagation des maladies l'année suivante. Si vous ne pouvez pas trier et évacuer à la déchetterie les plantes atteintes par diverses maladies, vous pouvez tenter le compostage en prenant cependant certaines précautions :
- Remuer souvent votre compost pour bien mélanger les déchets. 
- Arroser le tas de compost pour favoriser la décomposition, "le coup de chauffe", comme disent les jardiniers. La montée en température est utile pour détruire certaines maladies.

S'il faut seulement quelques heures de compostage à plus de 50° pour détruire les maladies, il faudra plusieurs semaines à température ambiante pour l'assainissement du compost, qui se fera notamment grâce à l'action des micro- organismes et de leurs enzymes.

Certains jardiniers se contentent de recouvrir les déchets malades

Ils les recouvrent d'une épaisse couche de paillage à décomposition rapide, comme les feuilles mortes tendres, la paille de grain, le foin ou les tontes de gazon. Dessous, la décomposition est facilitée et rapide, et ils ne constatent pas de recrudescence des maladies l'année suivante.

Vous pouvez également utiliser le purin d'ortie qui a fermenté ou le "vert" de la rhubarbe comme activateur de compost.

Un super concours pour les jeunes pousses

Pour les enseignants et les jeunes pousses : le site Internet Jardinons à l'école fait peau neuve.

Pour son lancement, Le groupement interprofessionnel des semences et plants (GNIS) et les professionnels du végétal (VAL'HOR) organisent, sous le haut patronage du ministère de l'Education nationale, pour les classes maternelles et élémentaires, le concours "Notre jardin pour la terre".

Réalisez avec votre classe une œuvre collective sur le thème de la biodiversité au jardin. Ce concours est l'occasion de fédérer les élèves autour d'un projet pédagogique motivant et d'aborder avec eux la thématique de la biodiversité et des pratiques respectueuses de l'environnement au jardin. Il est ouvert à toutes les classes maternelles et élémentaires de France métropolitaine et ultramarine.

Pour inscrire votre classe : envoyer un courriel à carolinepichot@gnis.fr

Un engrais qui ne diffusera pas de maladies au jardin, grâce à un compostage dans les règles de l\'art.
Un engrais qui ne diffusera pas de maladies au jardin, grâce à un compostage dans les règles de l'art. (FRANCESCA YORKE / PHOTOLIBRARY RM / GETTY IMAGES)