Cet article date de plus d'onze ans.

Arbre de Judée qui perd ses feuilels, groseillier attaqué par des chenilles

Les conseils du jour : au potager, on sème en place les carottes, d'hiver, les radis d'été et le cresson de jardon. Au jardin, on nettoie les plantes vivaces et les bulbes à floraison printanières dès qu'ils se fanent.
Article rédigé par Claude Bureaux
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (©)

 

Claude Bureaux répond aux questions des auditeurs :

Anne-Marie des Ardennes nous a écrit : " J'ai un arbre de Judée qui depuis plusieurs
jours perd ses feuilles. Elles deviennent marrons et se fanent complétement. Il
semble que cela se propage sur l'ensemble de mon arbre. Pourtant la floraison en
avril/mai avait été magnifique. 

C.B . : Un terrain qui ne lui convient pas serait sans doute une piste. Il faut traiter à la bouillie bordelaise.

Virginie est en banlieue parisienne : elle s'inquiète des feuilles de ses deux groseilliers à maquereau. Elles sont mangées par des petites
chenilles vertes. Les enlever à la main est fastidieux. J'ai vu qu'il existe en
Angleterre des agents de lutte naturels spécifiques (nématodes) mais je ne peux
pas les acheter depuis la France. Y aurait il un produit équivalent en France ? Une autre méthode de lutte, naturelle si possible ?

C.B. : Cette année, les groseilliers au nord de la Loire sont envahis par des chenilles de phalènes. Il existe de nombreuses méthodes de lutte biologique mais elles ne sont pas intéressantes pour quelques pieds. Il faut utiliser une bonne macération de rhubarbe.

Julia nous dit :  "J'ai un beau petit rosier en pot sur mon balcon
a Paris. Depuis quelques jours, il est pris d'assaut par des sortes de mouches
noires et j'ai l'impression qu'elles ne vont rien en laisser ! Auriez-vous des
conseils, pour traiter mon rosier de la façon la plus naturelle possible ?"

C.B. : il existe dans le commerce des insecticides contre les insectes volants. Utiliser un insecticide naturel à base de fleurs de pirette. L'effet choc est garanti !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.