Cet article date de plus de neuf ans.

L'influence du stress sur les allergies

écouter
Le stress peut-il provoquer ou aggraver une allergie ? Une question au centre du dernier Congrès Francophone d'Allergologie.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Près d'une personne sur trois est concernée aujourd'hui par
un problème d'allergie et les chiffres continuent d'augmenter régulièrement.
Pour mieux comprendre ce phénomène, toutes les pistes sont explorées. Y compris
celle du stress. Les dernières études sur ce sujet ont été présentées il y a
quelques jours au congrès Francophone d'Allergologie.

L'effet du stress

Le stress semble agir dès le plus jeune âge. Une étude
effectuée sur 500 enfants, recrutés dans les 48h après la naissance montre que
le stress, dès les premiers mois de la vie, avait un impact décisif sur les
allergies développées plus tard, explique le Dr Nhan Pham-Thi, pédiatre
allergologue à l'hôpital Necker à Paris. Augmentation des immunoglobulines E,
des substances qui sont  le signe
biologique du développement d'une allergie.

Le stress in utero

Certaines études montrent que cette influence du stress
pourrait commencer avant la naissance, in utero. On savait qu'un fœtus pouvait
ressentir  les angoisses de sa maman, et
maintenant on sait également que le stress peut favoriser l'allergie du futur
enfant. Ces enfants, suivis sur plusieurs années, font plus d'allergies, plus
de problèmes respiratoires. L'influence est donc très précoce, mais la plupart
du temps il y a un terrain héréditaire.

A tout âge

Le stress est un facteur de risque d'allergie à tous les
âges de la vie, aussi bien chez l'enfant que chez l'adulte. Chez les étudiants,
au moment des examens, le stress amplifie les allergies respiratoires, comme
les rhinites allergiques dues aux pollens.

Lutter contre les allergies

Pour réduire les manifestations ou les crises chez les
personnes déjà allergiques, la musique, le massage et la détente pendant une
durée de 30 minutes sont très efficaces sur certains patients.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.