Cet article date de plus de six ans.

Thierry Chèze, rédacteur en chef de "Studio" : "C’est un retour aux sources"

Le magazine de cinéma "Studio" est de retour dans les kiosques après cinq mois d'absence. Son rédacteur en chef Thierry Chèze revient sur cette renaissance avec Célyne Baÿt-Darcourt.

Article rédigé par franceinfo, Célyne Baÿt-Darcourt
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Thierry Chèze, rédacteur en chef du magazine "Studio", le 22 mai 2018. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Après avoir fait un bout de chemin aux côtés du magazine Ciné Live pendant huit ans, Studio est de retour dans les kiosques depuis le début du mois de mai. Le magazine trimestriel né en 1987 propose notamment de se détacher légèrement de l'actualité du cinéma pour s'intéresser à ceux qui le font : "C’est un retour aux sources de ce magazine, qui avait été créé par Jean-Pierre Lavoignat et Marc Esposito, explique à franceinfo son rédacteur en chef, Thierry Chèze. Avec la volonté de s’éloigner un peu de l’actualité par des articles de fond, plutôt longs, et de passer du temps avec ceux qui font le cinéma, parler plus de ceux qui font le cinéma que des films, en mettant l'accent sur la photo, sur l’iconographie."

On essaie de faire la photo de tous les sujets et on fait appel à des photographes aussi bien français qu’américains

Thierry Chèze

à franceinfo

Pour cette nouvelle formule, le trimestriel se propose d'allier cinéma et art de vivre. Parce que derrière chaque réalisateur, chaque film, se cache une tranche de vie, Thierry Chèze souhaite mettre en avant cette nouvelle façon d'aborder le septième art : "Le fait que le cinéma soit partout fait aussi que le cinéma est justement dans notre manière de vivre. Il est là, au quotidien. Pour faire parler les comédiens et les réalisateurs, on fait parler les passions, pour, évidemment, revenir au cinéma." En somme, parler d’autre chose et décaler le regard : "Je pense, avance Thierry Chèze, que ce mélange-là est celui que nos lecteurs vivent dans la vie donc on a envie de leur faire partager sur papier."

Mais cette nouvelle périodicité implique de revoir le contenu qui sera moins exhaustif, mais plus fourni : "On ne peut pas être exhaustif quand on publie tous les trois mois, sachant qu’une douzaine de films sortent chaque semaine. Le magazine comporte une dizaine de pages sur nos quinze films préférés des trois derniers mois. Les critiques sont donc moins importantes mais plus longues, plus détaillées [...] L’idée est de sélectionner beaucoup plus. Cette forme trimestrielle nous permet une exigence de sélection.", explique le rédacteur en chef de Studio.

Un magazine de tous les cinémas

Si ce trimestriel se présente comme un magazine haut de gamme, il n'est pas question pour son rédacteur en chef d'omettre un cinéma populaire. Studio est le magazine de tous les cinémas : le premier numéro propose ainsi un reportage sur Kad Merad, "un acteur qui fait aussi bien Bienvenue chez les Ch'tis que Baron Noir". Se limiter au cinéma d'auteur signifierait, selon Thierry Chèze, "se couper de certains acteurs qui font les deux". "Nos goûts sont assez larges et traitent donc tous les aspects...", conclut-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.