Sophie Davant change de look pour "Affaire Conclue" en prime time, mardi 29 mars sur France 2

écouter (8min)

Le nouveau prime time de "Affaire Conclue, tout le monde a quelque chose à vendre" propose un voyage dans le temps mardi 29 mars à 21h10. Son animatrice Sophie Davant était sur franceinfo.

Article rédigé par
Laurent Valière - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Sophie Davant, animatrice de l'émission "Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre". (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Plus de quatre ans après son démarrage, Affaire Conclue domine toujours les audiences télé de l’après-midi. Pour la cinquième fois, la chaîne France 2 offre un prime time à l’émission présentée par Sophie Davant. Les objets présentés par les télespectateurs feront voyager d’une cuisine des années 50 à un salon des années 30, en passant par la chambre d’un ado dans les années 90 amateur de manga ou un lieu futuriste où l’on vendra un "NFT" (Non fungible token).

"L’idée dans cette émission, c’est avant tout d’apprendre. C’est l’une des clés du succès de l’émission. On apprend des choses sur des objets qu’on restitue dans leur contexte historique", analyse Sophie Davant.

"On voulait proposer une émission en prime time différente de la quotidienne. Cette fois on tire plus vers le divertissement."

sophie Davant

sur franceinfo

"Les commissaires-priseurs et moi-même sommes déguisés dans les tenues de l’époque des objets que nous avons à expertiser," explique Sophie Davant.

En 2017, Sophie Davant avait hésité à accepter la présentation de ce nouveau jeu. Mais le producteur Jean-Louis Blot l’a convaincue en lui expliquant qu’on construirait l’émission autour de sa personnalité : "C’est vrai que je suis espiègle et joueuse, mais ça ne m’empêche pas d’être profonde, comme lorsque j’ai remplacé Jean-Luc Delarue !". Sophie Davant regrette qu’on puisse compte sur les doigts d’une main le nombre d’animatrices à la télévision de sa génération : "C’est vrai que le jour où il y aura une femme animatrice – je ne parle pas des journalistes femmes, il y en a de plus en plus beaucoup plus âgées que moi toujours à l’antenne – de la génération de certains animateurs hommes qui sont toujours à l’antenne, on pourra parler de parité", conclut Sophie Davant.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.