Cet article date de plus de neuf ans.

Du conseil gratuit pour les associations

écouter (7min)
Cette semaine dans Info Campus découvrez le projet original d'un tout jeune diplômé d'HEC qui propose du conseil gratuit pour les associations.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Polémique autour des cours en langue étrangère...

L'article 2 du projet de loi pour l'enseignement supérieur et la recherche prévoit la possibilité de donner davantage de cours en langue étrangère. Objectif du ministère : accueillir plus d'étudiants étrangers non francophones, et permettre aux établissements français de se battre à armes égales avec leurs homologues américains, anglais, australiens. 
Mais c'était sans compter sur l'Académie française... Le projet de loi a fait bondir les immortels qui ont communiqué vertement leur opposition à ce projet, tout comme le journaliste Bernard Pivot, le professeur au Collège de France Claude Hagège, et l'économiste Jacques Attali.
Du côté des professionnels de l'enseignement supérieur, les avis sont divisés. Le syndicat national de l'enseignement supérieur, le SNESUP, est contre, car il redoute un facteur de difficultés accrues pour les étudiants francophones. Mais du côté de la conférence des grandes écoles et de la conférences des universités, on est pour. Le président de la CGE, Pierre Tapie, en appelle au pragmatisme et explique que si la France veut continuer à attirer et former la future élite mondiale, il lui faut comprendre que le monde entier n'est pas francophone. 

Création d'entreprise

Le président de la république a annoncé lundi la création d'un nouveau dispositif baptisé "entrepreneur étudiant" devrait permettre aux jeunes qui créent leur entreprise à l'issue de leurs études de continuer à bénéficier du statut d'étudiant, et notamment de la sécurité sociale. Il est aussi question de développer les formations destinées à ces graines d'entrepreneurs, de la 6ème à la terminale, sans oublier l'enseignement supérieur.Des formations qui existent déjà dans beaucoup de grandes écoles et d'universités. Ainsi d'après l'enquête 2011 des Ingénieurs et scientifiques de France, 1 ingénieur de moins de 30 ans sur 4 a reçu pendant ses études une préparation à la création d'entreprise. 

Zoom sur Yoann Kassi-Vivier, diplômé d'HEC en 2012, et aujourd'hui salarié de Pro Bono Lab, l'association qu'il a créée en 2011 avec d'autres étudiants . Pro Bono Lab organise du 25 avril au 30 mai le Campus Pro Bono, qui tourne sur 6 campus différents. Une opération qui vise à mettre en contact entreprises mécènes, étudiants, et associations, pour permettre à ces dernières de bénéficier de conseils d'experts gratuitement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.