Ils vont décrocher la lune, France info

Ils vont décrocher la Lune. Sauver les peuples autochtones

Il y a 50 ans, un homme marchait sur la Lune, concrétisation d’un très vieux rêve de l’Humanité et véritable exploit technique et scientifique. 50 ans plus tard, quelles sont les lunes scientifiques à décrocher ? A quelle distance se trouve-t-on de ces objectifs ? Quels sont les freins, les étapes à franchir pour réussir ces défis ? Dans des domaines aussi variés que la santé, l’environnement, la physique ou l’astrophysique, d’éminents scientifiques font le point avec Olivier Emond sur l’état de la recherche, affichent leurs espoirs et dessinent le chemin à parcourir pour parvenir à relever ces défis et marquer de leur empreinte la science du 21è siècle.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le chef traditionnel des Indiesn Kayapo du Brésil, Raoni Metuktire, et son successeur Megaron Txucarramae, à Paris le 3 juin 2014
Le chef traditionnel des Indiesn Kayapo du Brésil, Raoni Metuktire, et son successeur Megaron Txucarramae, à Paris le 3 juin 2014 (JOHN VAN HASSELT - CORBIS / CORBIS HISTORICAL)

Des peuples autochtones, on a souvent une image emblématique : celle de Raoni, chef de la tribu amazonienne Kayapo, facilement identifiable avec son large plateau labial. À 89 ans, l’infatigable défenseur de son peuple parcourt encore le monde et notamment l’Europe pour obtenir aide et soutien face aux grands intérêts industriels et commerciaux à l’œuvre pour s’accaparer le poumon de la planète, dans un Brésil désormais aux mains d’un pouvoir extrémiste. Au-delà de ce cas emblématique, ce sont 300 à 500 millions de personnes qui à travers le monde vivent ces mêmes enjeux de survie de leur langue, leur savoir-faire, leur terre, leur peuple.

Comment peuvent-ils se défendre ? Faire valoir leurs intérêts ? Qu’ont-ils à nous dire de notre monde ? Partons à leur rencontre avec Irène Bellier, anthropologue, directrice de recherche au CNRS et autrice de nombreux livres de référence sur ces peuples autochtones.

Le chef traditionnel des Indiesn Kayapo du Brésil, Raoni Metuktire, et son successeur Megaron Txucarramae, à Paris le 3 juin 2014
Le chef traditionnel des Indiesn Kayapo du Brésil, Raoni Metuktire, et son successeur Megaron Txucarramae, à Paris le 3 juin 2014 (JOHN VAN HASSELT - CORBIS / CORBIS HISTORICAL)