Il était une fois en Amérique, France info

Il était une fois en Amérique : 1980, le micro coupé de Ronald Reagan

Alors que l'élection présidentielle se profile aux États-Unis, retour pendant tout l'été sur des épisodes marquants de l'histoire politique américaine.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Ronald Reagan lors de son entrée dans la course à la présidentielle, le 13 novembre 1979, à New York.
Ronald Reagan lors de son entrée dans la course à la présidentielle, le 13 novembre 1979, à New York. (BRIAN F. ALPERT / MAXPPP)

Le 13 novembre 1979, Ronald Reagan se lance. Le coup était passé près en 1976 contre le président Ford, cette fois-ci l’investiture du parti républicain ne peut lui échapper. Et le président sortant, le démocrate Jimmy Carter, est une proie affaiblie par la crise économique et l’affaire des otages américains en Iran.

Pourtant, rapidement, la machine semble se gripper. Dans l’Iowa qui ouvre les primaires, Reagan est battu par George Bush, l’ancien patron de la CIA, qui se révèle plus dangereux que prévu. La primaire du New Hampshire s’annonce délicate pour Ronald Reagan, en retard dans les sondages et qui veut en découdre directement avec Bush.

Un débat surprenant

Le Nashua Telegraph, un journal, sponsorise un débat entre les deux hommes, mais la Commission Fédérale pour les élections refuse car tous les candidats ne seront pas présents. Reagan décide alors de financer lui-même la présence des autres candidats républicains au débat du 23 février 1980. George Bush, qui ne s’attendait pas à leur présence, est médusé. La situation est tendue, le public, chauffé à blanc, attend le début des hostilités.

Devant le refus de Bush de prendre la parole, Ronald Reagan se lève pour expliquer la situation mais la régie lui coupe le micro. C’est alors que dans un geste théâtral, ou plutôt cinématographique, l’ancien acteur s’écrie d’un ton sans appel : "J’ai payé pour ce micro !"

La salle se lève et applaudit Reagan qui, en six mots, a réussi à casser l’image d’un homme faible et vieillissant. Dès le lendemain, il s’envole dans les sondages et remporte haut la main le New Hampshire. Reagan dira plus tard : "J’ai peut-être gagné le débat, la primaire et l’investiture à ce moment-là."

Ronald Reagan lors de son entrée dans la course à la présidentielle, le 13 novembre 1979, à New York.
Ronald Reagan lors de son entrée dans la course à la présidentielle, le 13 novembre 1979, à New York. (BRIAN F. ALPERT / MAXPPP)