franceinfo golf, France info

franceinfo golf. Au service de la biodiversité

Connaître, protéger et partager le patrimoine environnemental des structures de golf en France. Ce sont les objectifs de la fédération française de golf cette année, à travers son programme en faveur de la biodiversité. Trois nouveaux labels viennent d’être lancés.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le Golf d\'Esery aux portes de Genève prétend au Label Argent dans le programme en faveur de la biodiversité.
Le Golf d'Esery aux portes de Genève prétend au Label Argent dans le programme en faveur de la biodiversité. (Olivier Rithauser)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Depuis deux ans, la fédération française de golf et le Muséum national d’Histoire naturelle, ont engagé un vaste programme d’étude, et les golfs peuvent aujourd’hui prétendre à l’attribution de trois labels. Le Bronze pour l’observation de la biodiversité, l’Argent pour le suivi, et l’Or pour la mise en œuvre de préconisations.

Le but de ce programme est d’accompagner les golfs dans la connaissance, la valorisation et la préservation du patrimoine naturel qui se trouve sur les parcours. Les structures naturalistes locales sont appelées à effectuer un inventaire.

Grillons, sauterelles, chauves-souris

"On cherche à mieux connaître la biodiversité des golfs," explique Aurélie Lacoeuilhe, naturaliste en charge du partenariat entre le Muséum et la fédération, "on va s’intéresser par exemple aux plantes, aux papillons, aux oiseaux, aux libellules, on va s’intéresser aux orthoptères, grillons, sauterelles et criquets, on va s’intéresser aux amphibiens, aux chiroptères, les chauves-souris,  on va s’intéresser à toutes ces espèces et à leur habitat, pour avoir une meilleure connaissance de ce qui se passe sur le parcours, et on va faire des préconisations de gestion pour conserver cette biodiversité et favoriser de meilleures pratiques."

 Les 732 golfs français couvrent une surface de 33 000 hectares et les zones de jeu n’occupent que 50% de cette surface, 2% seulement pour les greens. La moitié restante peut donc être utilisée pour servir de réservoir à la biodiversité.

 Une approche globale pour l'environnement

Le golf d’Esery en Haute-Savoie, aux portes de Genève, postule au label Argent, grâce à une démarche environnementale entamée il y a 10 ans et à une série de mesures en faveur de la biodiversité. Norbert Amblard est l’intendant du parcours.

"On a travaillé avec la ligue de protection des oiseaux, avec France Nature environnement et on a mis en place une stratégie de construction et d’installation de nichoirs pour un certain nombre d’espèces.

On a mis en place des aménagements pour les petits insectes, les reptiles, serpents et lézards, on a mis en place toute une gestion des zones extensives, hauts roughs autour des zones de jeu, qui sont gérés en fauche tardive, c’est-à-dire qu’on laisse pousser l’herbe toute la saison, pour que la biodiversité puisse se mettre en place et se développer. C’est vraiment une approche globale au quotidien, chaque aménagement prend en compte l’aspect environnemental."

Une trentaine de golfs en France se sont déjà engagés dans le processus de labellisation. Beaucoup d’autres devraient prochainement s’associer.  

Le Golf d\'Esery aux portes de Genève prétend au Label Argent dans le programme en faveur de la biodiversité.
Le Golf d'Esery aux portes de Genève prétend au Label Argent dans le programme en faveur de la biodiversité. (Olivier Rithauser)