Français du monde, France info

Hong Kong, le réseau sinon rien

L'engouement des Français pour la mégapole chinoise ne se dément pas. Ils sont même parfois encore étudiants quand ils arrivent. L'UFE les aide à trouver un job dans cette ville où tout passe par le bouche-à-oreille.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Alexandra Malandain devant la baie de Hong Kong, dont l'UFE compte aujourd'hui 200 membres © DR)
FRANÇAIS DU MONDE 20.03.2016 FDM HONG KONG 20/03/16
--'--
--'--

Alexandra Malandain est Française mais n'a guère vécu dans l'Hexagone. Née au Maroc, études en Australie, aux États-Unis, un MBA en Grande-Bretagne, elle travaille ensuite comme agent de voyage. Alexandra vit depuis seize ans à Hong Kong, sur l'île de Lantau, la plus grande de l'archipel, très prisée des expatriés et des familles. "Quand on arrive ici, on ne voit d'abord que la forêt de gratte-ciel, puis la baie, s'amuse-t-elle. Mais Hong Kong, c'est un territoire de 1.100 km² avec 262 îles et beaucoup de verdure." La Française propose des tours de la ville aux étrangers de passage. Elle a une centaine de clients par an. Depuis trois ans, elle préside aussi l'UFE avec pour projet de réveiller l'association de sa torpeur tropicale. "Quand je suis arrivée, constate-t-elle, on était 60 membres. On est près de 200 aujourd'hui, sans compter les 3.500 correspondants qui reçoivent la newsletter"

(Alexandra Malandain. Les Français toujours plus nombreux à débarquer à Hong Kong © DR)

Poussés par la crise à aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte, les Français sont toujours plus nombreux à débarquer à Hong Kong, souvent sans jamais avoir auparavant mis les pieds en Asie! "Avec la Chambre de commerce française, on a créé un club emploi. On accueille ces nouveaux arrivants. Nous étudions leurs parcours et les aidons à améliorer leurs outils de recherche. Cette formation de quatre fois trois heures a été très productive : 50 % des participants ont trouvé un emploi. Tout change ici, il faut apprendre à se vendre. Dans un entretien avec un employeur chinois, par exemple, on ne parlera jamais de sa vie privée" Et tout se fait par réseau. Les offres pour les meilleurs jobs s'échangent lors de soirées. Inutile d’éplucher les petites annonces! 2 à 3 fois par mois L'UFE propose aussi des conférences. «On informe nos compatriotes sur leurs droits, les lois de finances qui changent pas mal en France, la succession, la santé, la scolarité des enfants ou la retraite.»

A 47 ans, tout feu tout flamme, Alexandra Malandain continue à s'entraîner pour le marathon, preuve qu'on fait du sport à Hong Kong. "J'ai aussi été membre de l'équipe officielle de "Dragon boat", ajoute-t-elle. C'est le sport national ici: vous pagayez sur une pirogue avec 20 personnes. Le but est d'aller le plus vite possible sur 500 mètres." La Française a même représenté Hong Kong lors de plusieurs régates à l'étranger. 

Lui écrire

Aller plus loin 

Retrouvez ce portrait dans la Voix de France, le magazine de l'UFE, l'Union des Français de l'étranger

La chambre de commerce française de Hong Kong

(Alexandra Malandain devant la baie de Hong Kong, dont l'UFE compte aujourd'hui 200 membres © DR)