Expliquez-nous, France info

Expliquez nous... le phénomène des marées

Samedi, sur la façade Ouest de la France, on attend un phénomène de Grande Marée d'ampleur exceptionnelle. Expliquez nous ce phénomène des marées.

(Les grandes marées sur la plage de Granville © MaxPPP)

La marée, peu importe son amplitude, est un mouvement oscillatoire et périodique du niveau de la mer . Elle se manifeste par la montée et la descente des eaux. Toutes les mers du globe sont concernées avec plus ou moins d’intensité.  Ce phénomène est du essentiellement aux effets de l’attraction de la lune mais aussi du soleil et de la force centrifuge créée par la rotation de la terre qui agit sur la masse d’eau. La Lune est le facteur le plus important. Depuis Newton, on sait que tous les corps commes les planètes ou leurs satellites exerce une attraction entre eux. L’attraction qu'exerce la Lune sur toute la surface de la Terre va d'abord attirer à elle l'eau des océans.  L'intensité de cette force gravitationnelle est variable, car elle dépend de la distance Terre-Lune . Et la terre et la lune sont toujours en mouvement . 

 Plus un point est proche de la Lune, plus l'attraction est forte . Quand un océan passe devant la lune, il est attiré par elle . Au passage, cette attraction attire aussi la croûte terrestre qui se soulève en moyenne de 40 cm . Le niveau de l’eau monte donc, c’est la marée haute. Cette attraction provoque une onde qui se propage à travers les océans. Quand la terre tourne encore, l'océan n'est alors plus en face de la lune. Il n'est donc plus attirée par elle et l'eau retombe. C'est  la marée basse. Et le rôle du soleil ? Pourtant plus gros que la Lune, son influence sur la Terre est 2 fois moins importante en raison de son éloignement.  Son impact sur les marées est pourtant réel et d'autant plus quand il est aligné avec la Lune. Lorsque le Soleil et la Lune forment un angle droit par rapport à la Terre, l'effet de leurs attractions se soustrait . Les marées seront alors de très faibles amplitudes, c'est ce que l'on nomme les mortes-eaux. 

En Méditerranée, elles existent aussi 

En revanche, quand le Soleil et la Lune sont alignés sur un même axe et leurs effets se conjuguent. Les marées sont alors de fortes amplitudes. Son parfait alignement avec le soleil donne les grandes marées . On est dans ce cas de figure. Et demain, samedi, notre satellite sera en plus une "super lune" car elle sera à son point le plus proche de la Terre d'ou le coefficient de 119 sur 120 attendu.

Il y a d'autres facteurs qui rentrent en ligne de compte ? La taille de la mer, là ou elle de se trouve sur le globe, sa profondeur, la forme des côtes, l'onde de la marée elle-même et encore d'autres facteurs metéorologiques. Les marées peuvent donc être plus ou moins marquées. On pense, par exemple, souvent qu'il n'y en a pas en Méditerranée. Pourtant, elles existent bien mais elles sont faibles, de l'ordre d'une quarantaine de centimètres. Cela est dû au fait qu'il s'agit d'une mer quasi-intérieure, profonde. Donc ne favorisant pas les déplacements de grandes masses d'eau. Même le lac Michigan ou le Lac Leman sont l'objet de mini marée.

L'Atlantique compte, en revanche, quelques-unes des plus grandes marées du monde. Ce phénomène des marées est donc présent partout sur la planète  Et pourtant, aucune marée ne ressemble à une autre. En réalité, cette marée dite "du siècle" se reproduit tous les 18 ans environ, sur le littoral  français mais aussi au Canada ou en Australie. 

(Les grandes marées sur la plage de Granville © MaxPPP)