Cet article date de plus de huit ans.

Jean-Claude Mailly garde les bons romans pour sa retraite

écouter (6min)
A la veille de la mobilisation contre la réforme des retraites, le patron de Force Ouvrière relit le philosophe André Comte Sponville. Ses journées ne laissent que peu de place au roman, même s'il apprécie particulièrement l'oeuvre de Jean-Philippe Toussaint.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Ne cherchez pas de roman sur la table de chevet de Jean-Claude Mailly. Le secrétaire général de Force Ouvrière préfère consacrer ses soirées aux dossiers sociaux du moment.

Lorsqu'il ouvre un livre, en ce moment, c'est pour lui permettre de prendre du recul. Il relit actuellement les philosophe André Comte Sponville , après avoir redécouvert "La société du spectacle" de Guy Debord .

Jean-Claude Mailly aimerait lire plus de romans : "je me dis toujours 'je lirai ça en retraite', mais vu le nombre que j'ai accumulé, j'aurai pas mal de lectures à la retraite ."

Lorsqu'il ouvre un roman, il avoue une tendresse particulière pour l'auteur belge Jean-Philippe Toussaint , dont il prévoit d'acheter le nouveau roman ("Nue" éditions de Minuit).

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.