Ces applis qui ont changé nos vies. SoleilRisk, l'application pour éviter les coups de soleil

Chaque jour cet été, on vous présente une application qui a changé vos vies ou vos habitudes. Une appli que vous avez peut-être utilisé : SoleilRisk. Elle permet se protéger du soleil et des brûlures dont la répétition peut entrainer des cancers de la peau.
Article rédigé par franceinfo, Olivier Emond
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Ces applis qui ont changé nos vies: SoleilRisk (FRANCEINFO)

Développée par le Syndicat des dermatologues, SoleilRisk s’appuie sur la localisation pour indiquer le degré d’exposition aux UV, le facteur de risque pour les coups de soleil. L’application est aussi un support pour rappeler les règles générales de prévention, valable partout, alors que plus de 100 000 cancers de la peau sont détectés chaque année en France.

>> Retrouvez tous les épisodes de "Ces applis qui ont changé nos vies" ici

"Il y a une relation très nette entre l'exposition solaire et les cancers de la peau, et notamment le mélanome, explique Luc Sulimovic, président du Syndicat National de Dermatologie et Vénéréologie. Il est très important d'avoir la conscience de la prévention solaire qui est extrêmement importante, notamment dans les bords de mer. Et on a, maintenant, une augmentation d’indice UV aussi au niveau de la région parisienne." 

"Lorsqu'on est en pause-déjeuner à l'extérieur, il faut mettre un écran pour les parties découvertes et éviter de se mettre torse nu entre midi et 16 h."

Luc Sulimovic, président du Syndicat National de Dermatologie et Vénéréologie

franceinfo

Le choix de la crème solaire

Eviter les heures les plus dangereuses, porter un vêtement, encore plus pour les enfants, et puis donc, outil indispensable : la crème solaire. "Il faut que cette crème soit efficace, qu'elle soit résistante à l'eau et parce que beaucoup de crème solaire renferme cet ingrédient-là, et c'est très préjudiciable : qu'elle ne contienne pas d'alcool", détaille Laurence Coiffard, docteur en pharmacie et professeur à l’Université de Nantes.

>> Les meilleures crèmes solaire pour un été protégé

L’efficacité, c’est bien sûr le niveau de protection. Mieux vaut prendre le plus élevé d’autant que celui-ci est calculé à partir d’une quantité de crème étalée bien supérieure à celle que nous utilisons. Quant au débat sur les filtres, entre organiques ou minéraux, la docteure en pharmacie recommande les filtres organiques. Dernier conseil, pour les personnes qui font partie, du fait d’antécédents familiaux ou de leur type de peau, des personnes à risque, il est recommandé de consulter un spécialiste une fois par an.

>> Coups de soleil, attention aux traitements photosensibilisants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.