Ça nous marque, France info

Ça nous marque. Knorr, maître des soupes et des bouillons depuis 1838

La saga d'une marque. "Chaque foyer français consomme 24 litres de soupe par an".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le fameux bouillon Knorr.
Le fameux bouillon Knorr. (NEWSCAST / UNIVERSAL IMAGES GROUP EDITORIAL / GETTY IMAGES)

Olivier de Lagarde reçoit Julien Coeurdacier, le directeur marketing de KNORR

L’histoire de cette marque

Elle débute en 1838, lorsque Carl Heinrich Knorr ouvre une usine à Heilbronn, en Allemagne, dont l’activité consiste à fournir de la chicorée aux fabricants de café. Il commence alors à faire des expériences sur la déshydratation des légumes et c’est ainsi que furent lancées les premières soupes en sachet.

Fort d’une réputation déjà établie, Knorr lance en 1912 le premier bouillon en cube. Cette invention va définitivement asseoir le succès de la marque. Aujourd’hui propriété d’Unilever, les produits Knorr réalisent 4 milliards d’euros de chiffre d’affaire.

Mise en place d'une démarche durable pour l'approvisionnement en légumes

"Cela répond à deux logiques, explique Julien Coeurdacier : d’abord avec neuf milliards d’humain à nourrir d’ici 2050, il faut changer nos méthodes productives. Enfin, les consommateurs sont très attentifs à ce qu’ils mangent, notamment en France. Qui fabrique ? Où cela est-il fabriqué ? Comment cela est fabriqué ? Donc évidemment, conclut-il, l’agriculture durable s’inscrit dans cette tendance". 

La célèbre signature "Knorr, j’adore"  de la marque lui a assigné un objectif fort : d’ici à 2020, tous les légumes et aromates composant ses produits seront issus de l’agriculture durable, avec une évaluation des pratiques agricoles de ses fournisseurs sur 11 indicateurs : pas de rejet d’engrais ou de pesticides dans l’eau, réduction de la consommation d’eau, d’énergie...

Le fameux bouillon Knorr.
Le fameux bouillon Knorr. (NEWSCAST / UNIVERSAL IMAGES GROUP EDITORIAL / GETTY IMAGES)