Cet article date de plus de sept ans.

Pas assez de profs dans le monde

écouter (5min)
C'est une cruelle réalité: le monde entier manque d'enseignants. À l'occasion de la 20ème journée mondiale dédiée aux professeurs, l'Unesco a remis un prix pour encourager les initiatives. Lors de conférences, pendant deux jours, des personnes engagées, ont énuméré des chiffres douloureux.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (© Radio France / Nathalie Bourrus      Rose Dolo travaille chez Oxfam)

Il est des chiffres qui vous frappent le moral, et la conscience, comme une gifle reçue à l'adolescence.

Quand on vous dit que 250 millions d'enfants dans le monde ne sont pas capables d'écrire ou de lire une phrase de base. Un petit cri de douleur retentit tout au fond de nous, sauf à être en panne de conscience.

C'est ce qui m'est arrivé dans la majestueuse Unesco, qui organisait deux journées de réflexion sur le manque d'enseignants, ainsi que la question de leur niveau, à travers le monde.

A la tribune, un expert se veut encourageant.

" Le Niger et le Libéria connaissent un taux de croissance des enseignants de 7%. "

Mais on comprend vite que ramené aux besoins exprimés dans ces pays, le manque demeure.

Et il poursuit:

" Il faut recruter près de 4 millions d'enseignants, d'ici 2015, si l'on veut assurer l'éducation de nos enfants. "

Je sors de la salle.

Lors d'une conversation, j'apprends, ou je ré-apprends, qu'au Sénégal, les classes accueillent parfois 80 élèves.

Que le brevet peut suffire pour devenir prof.

Au Mali, Rose Dolo (l'une des co-gagnantes du prix remis) m'avoue que dans son pays: 

" Ce sont bien souvent les recalés du système qui trouvent une place d'enseignant. "

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.