Cet article date de plus de six ans.

Gros malaise à la CGT

écouter (5min)
Quatre syndicats de fonctionnaires appellaient à manifester aujourd'hui à Paris. Le but : protester contre la perte de pouvoir d'achat dans la fonction publique. Et même Thierry Lepaon, le secrétaire général de la Cgt, s'est montré. Un aller-retour express.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (© RF/Nathanael Chrabonnier militante cgt lors d'une manifestation en 2008)

5 minutes, à peine sur place. L'aller-retour le plus rapide au monde, dans la vie d'un secrétaire général d'une grande organisation syndicale! Un record détenu par Thierry Lepaon cet après midi lors du rassemblement contre la baisse du pouvoir d'achat dans la fonction publique, organisé à Paris.

Une erreur de com'

Pris en étau dans l'affaire de la rénovation de son appartement, qui aurait coûté au moins 100 000 euros, payé par les militants, il rase un peu les murs. Et ça ne plaît pas à tout le monde. En off, un gradé de la CGT se lâche :

 "C'est une erreur de com' d'agir comme ca! C'est pire que tout. Il apparaît encore plus coupable!"

L'homme est dépité. Autant que ce rassemblement est maigre. La sono crachotte Hasta Siempré, Ché Guevara. On y croit à peine. L'homme poursuit, j'apprends qu'un rapport a été produit en interne. Un travail bâclé. Le n'importe quoi. Qui a fait pression? Pas de réponse. Un deuxième rapport est attendu. Mais les élections au sein de la CGT approchent. L'homme est inquiet. Les militants sont dans le doute.

"On doit repenser beaucoup de choses. On n'est pas assez proches des gens. Ils ont besoin de solutions, pas que de grands discours".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers C'était comment ?

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.