C'était comment ?, France info

Buster Keaton, le rire muet

La fête de la musique, c’est aujourd’hui. Pas drôle cette année, avec des concerts annulés pour cause de plan Vigipirate ou de crue de la Seine. La soirée place de la Bastille, n’aura pas lieu. Des écoles, elles, ont maintenu leurs sorties. Au cinéma Le Louxor, Buster Keaton laisse muet de rire.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
("Buster Keaton" (son vrai nom est Joseph Frank Keaton Junior) est un acteur, réalisateur, scénariste et producteur américain © Getty Images)

Au cinéma Le Louxor, à Paris, il faut aller tirer le rire des enfants. Pourtant, Keaton fait les mêmes bêtises qu'eux. De la même manière. C'est donc : re re et re belotte… la même bêtise, à faire, à refaire et a re refaire. Ce que la maitresse, avait choisi, de leur montrer n’était autre que le plus entêtant des acteurs humoristes : j’ai nommé le grand, l’inénarrable…Buster Keaton. Et c’est marrant de voir que le lien avec les âneries perpétrées par ces petits de 6, 7 ou 8 ans… est immédiatement établi. En tout cas, dans ma tête, l’association d’idées a été limpide. "Vous savez ce que veut dire Buster ? ", leur lance un garçon, sur la scène du Louxor. Pas de réponse. Ils sont trop occupés à remettre leur rehausseur de siège, qui se casse la figure.

Casse-cou

"Ça veut dire… qui se casse la figure, justement… le casse-cou " Toujours aucune once de rire…Le garçon se met au piano…il va jouer, en live. A ma droite :"Mais ce n’est pas un concert qu’on veut voir ! C’est un film. " Moi : "Mais oui, ça vient… tu vas voir, c’est très drôle… " Keaton, en orfèvre du mouvement, va nous emmener dans des courses poursuite, folles… ou chaque bêtise, est aggravée par des circonstances imprévisibles… comme des pirouettes-cacahuètes !

Exactement. Comme les bêtises des enfants. Coursé par des policiers, Buster claque une porte de fourgon, pour se retrouver comme par désenchantement, à deux doigts de la prison, pour finalement arriver, à mettre les policiers dans ce même fourgon. On ne connait plus le début… ni la fin, du gag. Tant on est pris, par le déroulé… le multiple aller-retour… la dynamique folle. À ma gauche : "Mais il fait quoi, lààààààà ? " Les yeux écarquillés. La bouche entr’ouverte… le rehausseur, qui se casse la figure.

Enfant muet

Moi : "Ben, il court. Encore ! Ah, vol plané… avec son petit chapeau. Tu vois… " Je ne termine pas mon explication, car j’éclate de rire ! L’effet Buster Keaton…l’enfant, lui, est muet. Keaton remet sa veste, mais un poteau de rue, est resté coincé, à l’intérieur de la veste. Je ris, de nouveau. Pas les enfants. "Mais là, pourquoi il parle paaas ?"  Moi : "C’est du cinéma muet. Donc, tu ne l’entendras jamais… " Déception. Rattrapée par une nouvelle course poursuite… avec un voleur. Un homme qui, pour s’emparer de l’argent de Buster, va lui faire croire qu’il lui racheté ses meubles… ou plutôt, les meubles des voisins, qui eux étaient censés les donner à un déménageur. Oui, ça parait compliqué, mais c’est très simple, une fois mis en images. 

La bêtise, on la voit arriver, puis elle bifurque un peu. A cause d’un grain de sable. Mais l’ânerie de départ finit par revenir, pour se terminer en feu d’artifice. Si Buster Keaton avait bien compris une chose : c’était la façon de faire des enfants, leur manière d'être. Au Louxor, ils en sont bouche bée… une belle Fête de la musique, muette.

("Buster Keaton" (son vrai nom est Joseph Frank Keaton Junior) est un acteur, réalisateur, scénariste et producteur américain © Getty Images)