Acheter en grande quantité pour payer moins cher

écouter (3min)

Avec la crise, les ménages se tournent vers les achats en gros volumes. Des pratiques installées dans d’autres pays, comme au Brésil. Cette semaine la marque Carrefour a annoncé qu’elle allait bientôt ouvrir en France un hypermarché consacré à ce type de ventes. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La marque américaine Costco d'achats en gros pour les particuliers, est installée en France depuis 2017, mais pour y accéder, il faut une carte d’abonnement, être membre et ça coûte 36 euros par an.  (VIEW PRESS / CORBIS NEWS / GETTY IMAGES)

Avec la hausse des prix, mais aussi les craintes de pénuries de certains produits, les ménages stockent plus qu’avant. Du lait, de l’huile, de la farine, c’est ce que remarquent les professionnels de la grande distribution. Les conseils de Fanny Guinochet. 

franceinfo : Pour acheter en gros, il y a quelques précautions à prendre ? 

Fanny Guinochet : Oui, la crainte de manquer de farine, de lait, d'huile est réelle. Et ce ne sont plus uniquement les foyers les plus modestes, ou les familles modestes qui sont concernées. Acheter en grande quantité permet souvent de payer moins cher, certes, mais, la première chose à vérifier avant d’acheter des kilos de pâtes, de riz, de pommes de terre, c’est que vous avez la place pour les stocker. Et puis, que vous allez réellement avoir besoin de ces quantités.

Car plus on achète et plus on consomme, et c’est loin d’être économique. Regardez aussi les dates de péremption, notamment pour les produits frais. Aurez-vous le temps de tout consommer, sinon vous risquez de jeter et donc de gaspiller. Il y a moins de risques pour les produits comme les lessives, produits d’entretiens etc.     

Est-ce que les prix sont vraiment moins chers ?    

Oui, après comme toujours, il faut faire vos calculs. Cela semble basique comme conseil, mais rappelons que pour bien se rendre compte, il faut regarder les prix au litre ou au kilo. Ils sont obligatoires et doivent être affichés sur les étiquettes. Car on peut facilement se laisser berner, et se faire avoir avec un format dit "familial" ou "maxi format". On croit que le produit coûte moins cher que deux paquets normaux, et en fait ce n’est pas le cas.  

Enfin, en France, l’enseigne qui aujourd’hui s’est déjà positionnée sur ce créneau pour les particuliers, c’est Cotsco, marque américaine où on trouve de grandes quantités, vendues sur des palettes, avec des présentations sommaires, mais pour y accéder, il faut obligatoirement une carte d’abonnement, être membre et ça coûte 36 euros par an, donc il faut la rentabiliser.    

Et si on a peur de trop acheter, on peut se regrouper  ? 

Oui, face à la flambée des prix, il y a de plus en plus de groupes qui se constituent pour des achats groupés, entre voisins, collègues etc. Les réseaux sociaux peuvent faciliter les prises de contact, cela permet de faire des économies d’échelle, de diviser les frais de livraisons par exemple, et ça se pratique surtout pour des achats d’énergie, de granulés, de fioul, d’électricité, mais ça marche aussi pour les autres produits.     

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.