C'est mon boulot, France info

Une nouvelle forme de CDI pour les personnes les plus éloignées de l'emploi

Le CDI aux fins d'employabilité se développe. Il est apparu très discrètement dans la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, en septembre 2018.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Capture d\'écran du site mon-cdi.fr.
Capture d'écran du site mon-cdi.fr. (mon-cdi.fr)

Dès le 1er janvier prochain, les contrats courts dans sept secteurs d'activité seront soumis à un système de bonus-malus. L'excès de recours à ce type de contrat sera taxé. Mais un nouveau système permet de lutter contre la précarité. Créé il y a un an, il est passé totalement inaperçu mais connaît un fort développement : le CDI aux fins d'employabilité. 

C'est un nom un peu barbare et un tout petit article : l'article 115 de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, votée en septembre 2018. Mais pour ceux qui en bénéficient, c'est une petite révolution, une vie quotidienne qui change du tout au tout, un poids sur les épaules qui s'envole.

Une mise à disposition de salariés à des entreprises clientes

3 000 CDI aux fins d'employabilité ont déjà été signés. On devrait atteindre les 10 000 dans les deux ans qui viennent. C'est un dispositif qui vise un public plutôt éloigné de l'emploi, pour lequel le CDI relève du mirage. Seniors, personnes handicapées, individus issus de l'immigration, chômeurs de longue durée... Une entreprise spécialisée dans le placement de personnel, qui peut faire penser à une agence d'intérim mais n'en est pas une, embauche ces personnes en CDI et se charge ensuite de les placer dans d'autres entreprises, clientes. C'est de la mise à disposition de salariés.

La différence avec une agence d'intérim tient d'abord à l'accompagnement de la personne qui est recrutée ainsi. Grâce au CDI aux fins d'employabilité, le nouvel embauché voit son crédit de formation doublé. On va notamment le remettre à niveau en français, sur sa façon de se présenter. Il va devenir beaucoup plus employable pour les entreprises. Et puis c'est un véritable CDI qu'il signe. Ca veut dire qu'il va avoir un salaire fixe et en plus, mon-cdi.fr, qui est la plateforme qui pratique cette nouvelle formule, lui offre une mutuelle, la reconnaissance de l'ancienneté et même de la participation et de l'intéressement. Alors il y a bien le CDI intérimaire, qui existe aussi. Mais il s'adresse plutôt aux intérimaires confirmés, facilement employables. Il n'a pas la même vocation d'insertion.

Des salariés qualifiés et bien dans leur tête

Quel est l'intérêt pour les entreprises d'avoir recours à ce nouveau dispositif ? Ne pas se voir taxer sur les contrats courts, avoir une main d'oeuvre dont elle sait qu'elle est qualifiée et fiable et, ça peut paraître anecdotique, mais faire travailler des gens qui sont bien dans leur tête, rassurés sur leur situation, ce qui donne des salariés aussi plus productifs.

Si la formule vous intéresse, on le rappelle, il y a une plateforme qui permet de signer ce nouveau type de contrat, c'est mon-cdi.fr.

Capture d\'écran du site mon-cdi.fr.
Capture d'écran du site mon-cdi.fr. (mon-cdi.fr)