C'est mon boulot, France info

Pourquoi on embauche toujours plus de cadres

Les entreprises vont  recruter encore plus de cadres que l'an dernier. Mais la progression commence à ralentir.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des cadres arrivent dans leur entreprise à Paris La Défense.
Des cadres arrivent dans leur entreprise à Paris La Défense. (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)

Bonne nouvelle sur le front de l'emploi. Elle vient encore une fois du côté des cadres. Les entreprises vont en recruter encore plus que l'an dernier, qui était pourtant une année record, même si la progression commence à ralentir.

Une hausse de 4,5%. Cette année encore, les recrutements de cadres sont en progression. Les tout derniers chiffres de l'Apec, l'Association pour l'emploi des cadres, publiés jeudi 5 juillet, en attestent : on recherche encore et toujours plus de cadres en France. Plus encore que l'an dernier. 2017 avait pourtant affiché des volumes et une progression historiquement hauts. +4,5% : la progression est là, mais elle se ralentit, elle suit la croissance économique. Et dans les deux années à venir, selon l'Apec, la progression devrait durer, mais diminuer à environ 2% de hausse. La situation est bonne, mais ça se tasse.

Trois raisons à ces embauches importantes

La première, ce sont la croissance et les investissements. Même si c'est un peu moins brillant que l'an dernier, la tendance reste bonne. Cela donne des créations nettes de postes. La deuxième, c'est la mobilité des cadres. On parle de la mobilité externe : quand ils changent d'entreprise. Cette mobilité est en hausse. Des cadres qui quittent leur boite, ça implique que l'on recrute derrière. Et enfin, il y a l'effet élastique qui se détend. Les entreprises avaient jusque là comprimé les embauches de cadres. Certaines étaient "à l'os". Alors aujourd'hui, quand certaines commandes arrivent, il n'y a pas d'autre choix que d'embaucher si on veut les honorer.
Tout ça fait qu'il est de moins en moins facile de recruter. En 2012, il fallait compter sur environ 50 candidats pour une offre d'emploi. Aujourd'hui, les entreprises reçoivent en moyenne 30 candidatures par offre. Une baisse de 40%. Mais dans certains postes du secteur informatique, il n'y a que 20 candidatures pour une offre.
L'informatique, d'ailleurs, avec les télécommunications, est en train de tout rafler.
Alors que traditionnellement, le plus grand nombre d'offres d'emploi concernaient des cadres commerciaux. Désormais ce sont les informaticiens, et aussi les ingénieurs en recherche et développement qui les devancent. Preuve que les entreprises continuent à se transformer, qu'elles se digitalisent, qu'elles investissent dans l'avenir.

En bref

Les femmes se sentiraient beaucoup plus libres que les hommes d'alléger leur tenue au travail en fonction de la température, selon cette étude produite par MisterTemp. 22% des femmes portent des sandales ou des tongs au bureau quand il fait chaud contre 4% seulement des hommes. 83% d'entre elles optent pour la robe ou la jupe, mais seulement 4% des hommes se permettent le short. Le short au travail, c'est une cause qui est loin d'être gagnée. Et c'est peut être bien comme ça d'ailleurs.

Des cadres arrivent dans leur entreprise à Paris La Défense.
Des cadres arrivent dans leur entreprise à Paris La Défense. (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)