C'est mon boulot, France info

Les tournages reviennent en France : hausse record de l'emploi dans le cinéma

Plus 16,5% en deux ans, un record pour l'emploi dans le cinéma.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Equipe de tournage pour le film \"Mon frère Yves\" à Dinan (Côte-d\'Armor).
Equipe de tournage pour le film "Mon frère Yves" à Dinan (Côte-d'Armor). (MAXPPP)

Vous vous demandez vers quelle filière vous diriger pour avoir un emploi, pour vous ou pour vos enfants ? Est-ce que vous avez pensé au cinéma ? C'est d'actualité avec le Festival de Cannes, mais surtout avec les tout derniers chiffres de l'emploi dans la profession, qui sont historiquement hauts. Ils ont été rendus publics dimanche 19 mai. On parle en effet d'un record, même s'il ne vaut que pour le cinéma en Île-de-France. Mais il faut savoir que cela représente 80% de l'industrie du cinéma de tout le pays. Entre 2016 et 2018, la profession enregistre 16,5% d'emploi en plus. Et plus spectaculaire encore, ce sont les emplois en CDI qui connaissent la plus forte augmentation : plus 46,5% en deux ans. On est là sur des plus hauts niveaux jamais atteints par la profession. On peut donc le dire sans hésiter : s'inscrire dans une école qui prépare aux métiers du cinéma est une bonne idée. Il y a du boulot, et ça semble parti pour durer. Parce que grâce aux différentes aides, on assiste à une relocalisation des films français. Les tournages reviennent en France. On était à 36% de délocalisations en 2015. On n'en est plus qu'à 21% aujourd'hui, un niveau historiquement bas.

Les CDI augmentent 

C'est évidemment un signe de bonne santé de la profession, qui compte 115 000 intermittents et 20 000 permanents, selon Jérémy Redler, président de la Commission du film d'Île-de-France : "C'est un phénomène plutôt nouveau, depuis deux ans, et qui est dû notamment à la hausse de tournages qui permet de rassurer et d'avoir des emplois plus fixes".

Tous les métiers profitent de l'embellie mais la France a quand même des spécialités qui se confirment. Jérémy Redler : "On a une hausse de tous les emplois concernant la production cinématographique et audiovisuelle, mais on a un nouveau phénomème qui s'amplifie, avec la production de séries, avec l'animation et l'effet visuel. On a une hausse très importante sur tous les métiers qui concernent l'animation et les effets visuels". L'animation et les effets spéciaux ont connu une hausse d'emploi de 17% en 2017, selon le Centre national du cinéma.

Equipe de tournage pour le film \"Mon frère Yves\" à Dinan (Côte-d\'Armor).
Equipe de tournage pour le film "Mon frère Yves" à Dinan (Côte-d'Armor). (MAXPPP)