C'est mon boulot, France info

Deux-tiers des actifs Français pensent qu'ils auraient du mal à retrouver le même emploi aujourd’hui, selon un sondage

67 % des Français pensent qu'il leur serait difficile de retrouver un emploi s'ils perdaient le leur, mais ils sont de moins en moins à s'estimer inquiets pour leur propre emploi, selon un sondage Odoxa mardi.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le quartier d\'affaires de La Défense, près de Paris, en 2017.
Le quartier d'affaires de La Défense, près de Paris, en 2017. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Les deux-tiers des Français actifs (67 %) pensent qu'ils auraient du mal à retrouver un emploi équivalent s'ils perdaient le leur, selon le baromètre des compétences 2018, publié mardi 10 avril, par Odoxa en partenariat avec Manpower, Dentsu Aegis Network et franceinfo*.

Mais, le chiffre qu'on peut aussi noter, c'est que 33% ne sont pas inquiets. Cet optimisme est très marqué chez les plus jeunes, les 18-34 ans. Il y a surtout une hausse de la proportion de personnes confiantes : en 2012, elles n'étaient que 26% à ne pas se faire de souci pour retrouver un poste équivalent (+7% par rapport à 2018).

Moins d'actifs inquiets pour leur emploi

L'autre tendance bien orientée concerne le sentiment d'être "employable". Selon ce sondage, les trois-quarts des personnes interrogées (75 %) estiment détenir des compétences ou une expertise reconnue et recherchée sur le marché du travail.

Enfin, ceux qui sont inquiets pour leur propre emploi restent nombreux. Ils sont exactement la moitié des actifs sondés (50 %). Mais cette proportion est en nette baisse par rapport à un précédent sondage mené en novembre 2015 (-6 %).

* Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 1013 Français de 18 ans et plus interrogés par internet les 4 et 5 avril 2018, et de 1016 Français en emploi de 18 ans et plus interrogés par internet du 3 au 5 avril.

Le quartier d\'affaires de La Défense, près de Paris, en 2017.
Le quartier d'affaires de La Défense, près de Paris, en 2017. (LUDOVIC MARIN / AFP)