Cet article date de plus de sept ans.

Ces entreprises qui sous-louent leurs bureaux à des nomades du travail

écouter (10min)
Nouvelle tendance née aux Etats-Unis qui arrivent en France : des entreprises nomades, dont les bureaux se déplacent au gré de leurs besoins... et qui se logent dans les locaux d'autres sociétés qui, elles, ont de l'espace libre.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (© Maxppp  Ces entreprises qui sous-louent leurs bureaux à des nomades du travail)

Pourquoi entretenir des mètres carrés de bureaux fixes qui coûtent les yeux de la tête - le logement est le deuxième poste des entreprises - quand on n’est pas sûr, ni de l’avenir de la boite, ni du nombre de salariés ? C’est la question que se posent de plus en plus de petites sociétés - des start-ups mais pas que - qui remettent en cause le concept du « siège », des locaux forcément grands et ostentatoires et bien situés.

De nouvelles solutions s’offrent à cette "génération précaire"

Des solutions qui sont forcément nées des infinies possiblités apportées par internet. Des idées qui ont vu le jour, on s’en doute, aux Etats-Unis. Où la mise à disposition d’espace de travail est devenue monnaie courante dans les grandes métropoles.

On connait depuis longtemps les centres d’affaires, ces hôtels pour petites boites où l’on peut réserver un bureaux à l’heure ou à la journée. Ces dernières années, sont apparus aussi les espaces de coworking, où tout travailleur indépendant peut s’installer pour travailler aux côtés d’autres cow boys solitaires de son espèce. On voit désormais arriver la réservation de bureaux et de salles de réunions… dans des entreprises tout ce qu’il y a de plus normales… mais qui ont justement de l’espace inoccupé.

 

Le cas typique, c’est l’agence de communication ou de pub, le cabinet d'avocats, l’école (pas la communale, plutôt l’école de commerce privée) ou encore l'hôtel qui a des bureaux chroniquement vides ou des salles de réunions qui ne servent qu’une fois par semaine.

Du côté des clients de cette nouvelle solution, il y a bien sûr la société qui se lance et dont les salariés modernes peuvent travailler de partout. Mais il y a aussi des organismes de formation qui ont besoin d’une salle, les cabinets de coaching pour des sessions dans un cadre sympa, des syndicats de copropriétaires ou même des stages de récupération de points du permis de conduire. Sans compter les entreprises qui veulent organiser des réunions en dehors de leur cadre habituel.

Aux Etats-Unis, le pionnier de cette tendance est le site Liquid Space. On peut y réserver en temps réel des bureaux et des salles libres. Le Air B&B du bureau. En France, ça bouge depuis peu. Bird Office, une start up, a solidement pris pied dans ce créneau. Elle a pensé à tout et notamment aux assurances. Plusieurs sites internet, qui ne font que de la mise en relation, ont aussi compris qu’il y avait tout un marché derrière ces nouveaux nomades du monde du travail.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers C'est mon boulot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.