C'est mon argent, France info

C'est mon argent. Des conseils pour l'épargne salariale

Marie-Christine Sonkin explique le principe de l'épargne salariale, un système d’épargne collectif mis en place par certaines entreprises.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une femme sourit à la vue de cet argant économisé.
Une femme sourit à la vue de cet argant économisé. (MAXPPP)

Du 26 au 30 mars prochain se tiendra la semaine de l'épargne salariale. Beaucoup de salariés ne savent absolument pas en quoi cela consiste. C'est d'ailleurs dommage car c’est un excellent moyen de se constituer une épargne défiscalisée. L'épargne salariale est un système d’épargne collectif mis en place par certaines entreprises où chaque salarié va recevoir une certaine somme qui sera soit une part sur les résultats de l’entreprise (il s'agit alors d'intéressement), soit une part sur les bénéfices (c’est ce qu’on appelle la participation). La mise en place de la participation est d’ailleurs obligatoire dans les entreprises d’au moins cinquante salariés. Les sommes attribuées peuvent, soit être versées directement, soit être déposées sur un plan d’épargne salariale. C’est le salarié qui choisit sachant que l’argent est versé début juin.

Que faire de cet argent ?

Les salariés ont quinze jours pour décider de toucher cette prime ou de l’épargner. Et suivant le choix qu’ils feront, le traitement fiscal de cet argent sera radicalement différent. Si le salarié encaisse sa prime, il sera tout simplement imposé à l’impôt sur le revenu comme s’il s’agissait d’un salaire. Lorsque le salarié est faiblement imposé, il peut avoir intérêt à toucher cette prime. C’est l’inverse s’il se trouve dans les plus hautes tranches du barème de l’impôt sur le revenu.

Que faut-il faire dans ce cas ?

Le mieux est de bloquer l’argent et de le verser sur un Plan d’épargne entreprise (PEE) ou un plan d’épargne retraite collectif (le Perco). Le PEE permet de financer des projets à moyen-long terme, car l’épargne est bloquée cinq ans. Le Perco vous permet d’épargner pour votre retraite. Le déblocage des fonds se fait uniquement lors du départ à la retraite.

Comment les sommes sont-elles imposées ?

Le miracle c’est que les sommes ne sont tout simplement pas imposées ! Le salarié n’aura à payer que des prélèvements sociaux. En plus, à l’entrée, ces primes d’entreprises, sont soumises à des contributions sociales dont le taux est passé de 8% à 9,7% cette année. Mais elles sont exonérées des traditionnelles charges salariales. Du coup c’est très avantageux pour l’entreprise de gratifier un salarié via l’épargne salariale plutôt qu’avec un prime ordinaire car cela coûtera moins cher à l’entreprise et ça rapportera bien davantage au salarié. C’est donc un dispositif gagnant-gagnant.

Une femme sourit à la vue de cet argant économisé.
Une femme sourit à la vue de cet argant économisé. (MAXPPP)