C'est ma planète, France info

"The Messenger" : les oiseaux chanteurs en danger

Si vous cherchez une idée de sortie en Ile de France ce weekend, vous pouvez assister aux projections et aux débats du festival international du film d'environnement qui dure jusqu'à mardi. Parmi les nombreux documentaires à l'affiche, il y a "The Messenger" : le messager. Un documentaire sur le déclin des oiseaux communs.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Fotolia)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

 The Messenger parce que les oiseaux nous envoient un message : "attention la vie est menacée sur notre planète !" 

La réalisatrice Su Rynard nous emmène sur les ailes des oiseaux aux quatre coins de la planète. Elle est partie d'un constat banal mais triste. Elle vit qui aux États-Unis, a remarqué un jour qu'elle n'entendait plus le chant des oiseaux, l'été. Elle n'est pas ornithologue mais après s'être renseignée, elle a découvert que la moitié des oiseaux chanteurs avaient disparu aux États-Unis depuis les années 60.

Les pesticides, les pollutions, la destruction de leur habitat. Et il n'y a pas qu'en Amérique du Nord que les espèces sont en déclin. Le documentaire évoque la période où en Chine, Mao a donné l’ordre de tuer tous les moineaux en 1957 parce qu’ils mangeaient trop de céréales. La campagne de Mao a tellement bien marché qu'elle a conduit presque à l’extinction des moineaux dans les campagnes. Sauf que les insectes se retrouvant sans prédateurs ont ravagé les récoltes entraînant de graves famines pour les hommes. Nous devons trouver le moyen d'enrayer le déclin des oiseaux, sinon notre vie va devenir beaucoup plus difficile pense la réalisatrice.

Ce documentaire montre aussi les performances des oiseaux migrateurs comme celui d'une hirondelle noire capturée par une biologiste qui place un appareil de géolocalisation sur l'oiseau. Un an plus tard, elle revient exactement au même endroit après avoir parcouru 10.000 km pour passer l'hiver au chaud en Amérique du Sud.

La migration : un petit miracle qui a lieu depuis la nuit des temps

Le documentaire, très contemplatif la plupart du temps, montre aussi la passion d'ornithologues amateurs dans les rues de New York qui tentent de limiter la pollution lumineuse, ou encore de militants écologistes qui vont libérer les ortolans pris au piège par des chasseurs français. Une scène cocasse où l'un des chasseurs les menacent de leur couper les oreilles en leur rappelant que la France a fait la révolution en 1789. On pourrait lui répondre : Liberté égalité et fraternité aussi avec les ortolans...

 

(© Fotolia)