C'est comment ailleurs ? , France info

C'est comment ailleurs ? Les "Reichsbürger" en Allemagne

Alors que 18 néonazis sont jugés à Amiens, franceinfo s’intéresse à la nébuleuse extrémiste des "Reichsbürger" en Allemagne

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le drapeau des Reichsbürger en Allemagne
Le drapeau des Reichsbürger en Allemagne (MATTHIAS BALK / DPA)

"Reichsbürger" signifie "ressortissant de l'empire" (allemand). Cette mouvance est composée de néonazis, de nostalgiques du Kaiser, des complotistes et des négationnistes. Ce sont de personnes violentes et racistes.   

De plus en plus nombreux  

Les services de renseignement allemands estiment qu'ils sont actuellement 10.000 dans tout le pays. Mais ils ont une grande force d'attraction et gagnent régulièrement de nouveaux sympathisants.

Nostalgiques du Reich

Les "Reichsbürger" rejettent la démocratie et pensent que la République fédérale allemande n'existe pas. Ils croient à l'Allemagne de Hitler ou de Guillaume II. Pour eux, les frontières de leur Reich, c'est soit celles de 1937 ou celles de 1871, un territoire qui inclut des pans entiers de la Pologne.

Comme ils ne croient pas en la RFA, les "Reichsbürger" se fabriquent leurs propres papiers d'identité, leurs permis de conduire et créent leur propre plaques d'immatriculation. Ils refusent de payer leurs impôts, leurs cotisations sociales ou leurs amendes. 

Des impôts… pour un escroc

En revanche, certains de ces extrémistes ont payé un impôt pendant quatre ans, en pure perte. Cela a largement profité à Peter Fitzec, qui s'est autoproclamé "roi d'Allemagne".

Cet homme aurait accumulé 1,3 millions d’euros. Des centaines de citoyens croyaient alimenter les caisses de leur Reich. En fait, leur argent allait directement dans les poches du "roi Peter", qui a d'ailleurs été condamné à 3 ans-et-demi de prison.  

Violents

Ce phénomène pourrait presque faire rire, sauf que ces personnes sont dangereuses. Les "Reichsbürger" sont soupçonnés de projeter des attaques antisémites, ou contre des réfugiés ou des policiers. En octobre 2016, un policier a été tué et trois autres blessés par un de ces "Reichsbürger" armé jusqu'aux dents à son domicile. Au début du mois de mars 2017, des armes à feu ont été saisies au cours de plusieurs perquisitions.

Les services de renseignements allemands estiment que certains "Reichsbürger" relèvent de la psychiatrie. Le souci, c'est qu’ils peuvent être armés, et donc très dangereux.

C'est pourquoi les autorités multiplient la surveillance et les opérations contre le Reichsürger qui sont pris très au sérieux alors qu'au départ, les Allemands les considéraient comme une simple bande de cinglés.

Le drapeau des Reichsbürger en Allemagne
Le drapeau des Reichsbürger en Allemagne (MATTHIAS BALK / DPA)