Cet article date de plus de dix ans.

Vive Poutine ?

A première vue, bonne pioche pour Gérard Depardieu. En dépit des mauvaises langues, notre Gégé national a eu le nez creux en obtenant la nationalité russe et en ne disant que des choses gentilles sur son nouveau pote, tovaritch Vladimir. Bonne pioche car le magazine américain "Forbes" qui chaque année publie un hit parade très sérieux des personnalités les plus puissantes du monde donne la médaille d'or à Vladimir Poutine.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 10 min
Franceinfo (Franceinfo)

Le Président russe récompensé notamment pour son influence
sur la scène internationale et sa brillante intervention diplomatique en Syrie.
Faut dire que sur ce coup là, Poutine a enrhumé tout le monde, à commencer par
les va-t-en guerre comme le Français François Hollande qui passe de la 14ème à
la 18ème place. Forbes souligne méchamment que sa popularité en France est trop
basse pour qu'on le considère comme vraiment puissant.

Autre grand loser de ce hit parade, le Président américain, Barack
Obama qui perd brutalement sa première place. Deuxième seulement. Les
journalistes de " Forbes " lui taillent un costard pour l'hiver. Ils
parlent de fin de règne et font l'inventaire de ses échecs ou difficultés. La
loi sur les armes, la politique de santé, le scandale des grandes oreilles de
la NSA, le blocage du budget, etc...

A noter encore la 4e place du Pape François pour le tonus
qu'il a déjà insufflé en 7 mois seulement à la plus grande religion du monde et
la 5e de l'incontournable Chancelière allemande Angela Merkel, la star de fer
de l'Europe.

Bref, Poutine devant et tous derrière...Poutine homme le plus
puissant du monde en 2013. Ca peut chatouiller ou gratouiller mais c'est ainsi.
A méditer. Comme on peut méditer ce que disait Balzac : "La
puissance ne consiste pas à frapper fort ou souvent, mais à frapper
juste
". Pozdravlaiu tovaritch Poutine. Da zvidania.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.