Finances publiques, bas salaires, annonces sur la violence des mineurs : "le 8h30 franceinfo" de Marylise Léon, secrétaire générale de la CFDT

Marylise Léon, secrétaire générale de la CFDT était l'invitée du "8h30 franceinfo" du vendredi 19 avril 2024
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 26 min
Le 8h30 de Marylise Léon, secrétaire générale de la CFDT (FRANCEINFO/RADIOFRANCE)

Finances publiques, Bas salaires... Marylise Léon, secrétaire générale de la CFDT était l'invitée du "8h30 franceinfo"  vendredi 19 avril 2024. Elle répondait à Hadrien Bect et Jules de Kiss 

"Arrêter de considérer que le travail est un coût"

La secrétaire générale de la CFDT, Marylise Léon appelle le gouvernement à "arrêter les politiques sociales low-cost" s'il veut espérer "désmicardiser la France", comme l'a promis le Premier ministre Gabriel Attal lors de son discours de politique général en janvier dernier.

La patronne de la CFDT rappelle que "les smicards, ce sont majoritairement des femmes, à 57% et qu'ils sont 17% de la population active aujourd'hui, ce qui est énorme et un chiffre qui n'a jamais été atteint depuis 20 ans". Pour Marylise Léon, il faut "arrêter les politiques sociales low-cost, avec des entreprises qui sont totalement biberonnées aux aides publiques, aux exonérations de cotisations et qui n'ont pas de politique salariale digne de ce nom". Elle appelle donc à "arrêter de considérer que le travail est un coût".

Finances publiques : "Il est totalement insensé que le retour à l'équilibre se fasse uniquement sur les dépenses"

"Il est totalement insensé que le retour à l'équilibre se fasse uniquement sur les dépenses", juge Marylise Léon, secrétaire générale de la CFDT. Jeudi, Gabriel Attal n'a pas voulu détailler les pistes pour la nouvelle enveloppe de 10 milliards d'euros d'économies attendue pour juin, après une première décidée en février. Le Premier ministre a cependant assuré que l'engagement d'une baisse d'impôts de 2 milliards d'euros "sera tenu"

Pour Marylise Léon, "il est plus que temps du regarder du côté des recettes" de l'État car "de moindres dépenses, ce sont de moins dépenses sociales pour les plus fragiles, et c'est totalement inacceptable". La CFDT ne "nie pas la problématique de l'équilibre budgétaire" mais demande une "répartition des efforts" qui soit "équitable".

Annonces de Gabriel Attal sur la violence des mineurs : "Des éléments qui sont du réchauffé et qui sentent un peu la naphtaline"

Sursaut d'autorité", "mobilisation générale", "la République contre-attaque"… Gabriel Attal a défendu jeudi son bilan pour son centième jour à Matignon et a annoncé une réponse rapide de son gouvernement contre la violence des jeunes lors d'un discours à Viry-Châtillon (Essonne). "Il y a eu beaucoup d'effets d'annonce, beaucoup de communication, assez peu d'actes, donc on attend toujours des choses un peu plus concrètes", réagit la secrétaire générale de la CFDT, Marylise Léon. Sur l'éducation, ce sont "des éléments qui sont plutôt du réchauffé ou qui sentent un peu la naphtaline", tacle-t-elle.

Voir l'émission en intégralité : 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.