8h30 Toussaint-Aphatie, France info

Gérald Darmanin propose des économies dans tous les ministères, à hauteur de 120 millions pour le sien dès 2017

Le ministre de l'Action et des Comptes publics, invité jeudi de franceinfo, a dit avoir proposé des économies dans tous les ministères dès cette année, précisant que les arbitrages du Premier ministre seraient rendus cette semaine. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Gérald Darmanin, Ministre de l\'Action et des Comptes publics.
Gérald Darmanin, Ministre de l'Action et des Comptes publics. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)

Le gouvernement veut ramener le déficit public sous les 3% du PIB cette année. Le ministre de l'Action et des Comptes publics, invité jeudi 6 juillet de franceinfo, a déclaré avoir proposé au Premier ministre un certain nombre d'économies qui touchent tous les ministères, "pour économiser cette année, entre 4 et 5 milliards d'euros". "Les arbitrages seront rendus dans la semaine par Edouard Philippe", a-t-il ajouté. "On doit à la fois faire des économies en 2017 et préparer 2018 et plus tard", a-t-il précisé. "À court terme, pour mon ministère, par exemple, c'est 120 millions d'euros d'économies que nous allons nous imposer jusqu'à la fin de cette année." "Et en même temps [...] on doit organiser des réformes structurelles", a-t-il ajouté.

Au-delà des économies, certains ministères vont connaître des augmentations de moyens, a assuré Gérald Darmanin : "C'est le cas du ministère de la Défense parce que nos militaires, depuis longtemps, connaissent ce manque de moyens. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de réformes à faire." 

"Chaque seconde, la France a 2 400 euros de déficit en plus. À la fin de votre émission, vous allez avoir plus de 3 millions d'euros de déficit. Chaque Français qui naît c'est 35 000 euros de dette. On ne peut pas continuer comme ça", a expliqué Gérald Darmanin. "La mère de la bataille, c'est la maîtrise des dépenses publiques", a-t-il ajouté.

Concertation pour la taxe d'habitation

Le ministre de l'Action et des Comptes publics est revenu sur certaines des mesures annoncées le 4 juillet par le Premier ministre sur la dépense publique. Gérald Darmanin a déclaré qu'il y aurait bien "80% de la taxe d'habitation supprimée pour les Français", avec une réforme menée "sur trois ans", conformément, a-t-il précisé, aux déclarations du Président pendant la campagne. "Une concertation sera menée avec les collectivités locales sur les modalités de la suppression", a précisé le ministre. "Le 17 juillet, le Premier ministre va présider une conférence des territoires pour parler de cette question", a déclaré Gérald Darmanin. À quelle date le calendrier sera-t-il lancé ? "Le principe du Président, c'est que cela commence le plus vite possible pour donner du pouvoir d'achat aux Français", a-t-il répondu. "Dans la loi de finances 2018, il y aura la question de la suppression de la taxe d'habitation et de ses mécanismes", a-t-il assuré. 

De "l'affection" pour Nicolas Sarkozy

Selon le journal Le Parisien, le ministre de l'Action et des Comptes publics, demanderait conseil à Nicolas Sarkozy. "C'est tout à fait faux", a-t-il assuré. "Moi j’ai beaucoup d’affection, je ne sais pas si je peux avoir de l'amitié, mais beaucoup d'affection pour le président Nicolas Sarkozy, et s’ils nous arrivent de nous appeler c’est pour parler de football." 

Gérald Darmanin dit avoir gardé avec l'ancien président de la République des relations qui lui semblent "cordiales comme avec Xavier Bertrand". "On peut avoir des chemins politiques qui divergent et garder une amitié. La politique n'est pas tout dans la vie", a-t-il conclu. 

Regardez l'intégralité de l'entretien de Gérald Darmanin sur franceinfo le 6 juillet 2017.

RADIO FRANCE / FRANCEINFO

Gérald Darmanin, Ministre de l\'Action et des Comptes publics.
Gérald Darmanin, Ministre de l'Action et des Comptes publics. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)